37ème Prix du/de la Jeune Ecrivain-e – 15/02/2021

Prix du Jeune Ecrivain
 Prolongation du 37ème Prix du/de la Jeune Écrivain-e  ! INSCRIPTIONS JUSQU’AU 15 Février 2021 à 12h (heure Paris)
Compte-tenu de la situation sanitaire  actuelle, la date limite d’inscription au 37ème Prix du/de la Jeune Écrivain-e, fixée initialement au 3 février 2021, est repoussée au 15 février 2021.
Inscrivez vous et tentez de devenir les futur-es lauréat-es du 37e PJE !
Pour plus de détails sur le Prix du/de la Jeune Écrivain-e et éventuellement vous y inscrire, cliquez ici

ASSOCIATION PRIX DU JEUNE ÉCRIVAIN
18, rue de Louge, 31600 Muret – France 
RENSEIGNEMENTS
: Depuis la France05 61 56 13 15 – prix.pje@pjef.net
Depuis l’étranger : 00 335 61 56 84 84 – prix.pjef@pjef.net
Licences: 2-1118745 / 3-1118746 

Virtual Internship in the Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI)

The Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) is an independent international institute whose core mission is to undertake research and activities on security, conflict and peace. Established in 1966, SIPRI provides data, analysis and recommendations, based on open sources, to policymakers, researchers, media and the interested public. SIPRI provides excellent opportunities for scientific and personal development.

An internship at SIPRI provides an opportunity to learn about the institute’s work.

Interns from around the world are given the chance to assist in SIPRI’s research, under supervision, within its various research programmes. They may also have the opportunity to conduct some of their own research during their internship.

Until further notice, due to the coronavirus pandemic (COVID-19), SIPRI is only able to offer virtual internships, without the possibility of being physically present at SIPRI.

Internship positions are normally offered for periods of a few months during the academic year. Positions are granted on the basis of the applicant’s academic background and university study programme, as well as the relevance of the applicant’s research to SIPRI’s current research programmes.

How to apply

Applications for internships at SIPRI should be submitted via the “Apply” button at the bottom of this page. Applications will only be accepted in this way.

In the application form, the applicant will be asked to indicate in which of SIPRI’s research programmes he or she would be most interested in.

The application should also include information about academic background, current study programme, the period of time that she/he would like to spend with SIPRI, and a complete CV.

Contact person

URL to this page
https://web103.reachmee.com/ext/I021/1690/main?site=7&validator=9c16162aeec1b1c78db51d0c3e4163a1&lang=UK&rmpage=job&rmjob=8&rmlang=UK

To apply : https://www.sipri.org/about/vacancies

2ème Offre d’emploi d’ingénieur-e contractuel-le au CURAPP-ESS (5 mois)

Descriptif du poste
Le Centre Universitaire de Recherches sur l’Action Publique et le Politique, unité mixte de recherche du CNRS et de l’Université de Picardie J. Verne, recrute un ingénieur en contrat CDD de 5 mois pour contribuer à une enquête par entretiens et à son exploitation.
Le poste est à pourvoir au 1er janvier 2021.
Une partie du travail sera à réaliser dans la région de Poitiers.
Contexte
La personne recrutée participera au projet Générations, conduit par Bertrand Geay avec le soutien du Ministère de la Culture et qui porte sur la socialisation culturelle et morale des enfants, en prenant appui sur deux études longitudinales en cascade autour de l’âge-pivot de 10 ans.
Profil
Etre titulaire d’un master de sciences sociales.
Mission
La personne recrutée travaillera sous la responsabilité scientifique de Bertrand Geay.
Les travaux à réaliser seront de trois types :

  • 17 entretiens semi-directifs auprès d’adultes âgés de trente ans et déjà rencontrés lorsqu’ils avaient 10 ans.
  • Transcription de 20 entretiens semi-directifs.
  • Rédaction de fiches synthétiques sur les 20 entretiens.
    Compétences souhaitées
    -Maîtrise de la technique de l’entretien semi-directif.
    -Connaissances en sociologie de l’enfance, de la jeunesse et de la socialisation.
    ‐Autonomie, rigueur, esprit critique.
    -Esprit de synthèse.
    ‐Connaissance courante du français (lu, écrit et parlé).
    -Aptitude au travail en équipe.
    Rémunération
    Salaire : 2071,22 € brut par mois (net autour de 1600 €).
    Date limite de dépôt des candidatures
    15 novembre 2020.
    Contact
    Envoyer votre candidature (cv et lettre de motivation) par courriel à Bertrand Geay (bertrand.geay@upicardie.fr).

Offre d’emploi d’ingénieur contractuel CURAPP-ESS (5 mois)

Descriptif du poste
Le Centre Universitaire de Recherches sur l’Action Publique et le Politique, unité mixte de recherche du CNRS et de l’Université de Picardie J. Verne, recrute un ingénieur en contrat CDD de 5 mois pour contribuer à une enquête par entretiens et à son exploitation.
Le poste est à pourvoir au 1er janvier 2021.
Une partie du travail sera à réaliser dans la région de Poitiers.
Contexte
La personne recrutée participera au projet Générations, conduit par Bertrand Geay avec le soutien du Ministère de la Culture et qui porte sur la socialisation culturelle et morale des enfants, en prenant appui sur deux études longitudinales en cascade autour de l’âge-pivot de 10 ans.
Profil
Etre titulaire d’un master de sciences sociales.
Mission
La personne recrutée travaillera sous la responsabilité scientifique de Bertrand Geay.
Les travaux à réaliser seront de trois types :

  • 17 entretiens semi-directifs auprès d’adultes âgés de trente ans et déjà rencontrés lorsqu’ils avaient 10 ans.
  • Transcription de 20 entretiens semi-directifs.
  • Rédaction de fiches synthétiques sur les 20 entretiens.
    Compétences souhaitées
    -Maîtrise de la technique de l’entretien semi-directif.
    -Connaissances en sociologie de l’enfance, de la jeunesse et de la socialisation.
    ‐Autonomie, rigueur, esprit critique.
    -Esprit de synthèse.
    ‐Connaissance courante du français (lu, écrit et parlé).
    -Aptitude au travail en équipe.
    Rémunération
    Salaire : 2071,22 € brut par mois (net autour de 1600 €).
    Date limite de dépôt des candidatures
    15 novembre 2020.
    Contact
    Envoyer votre candidature (cv et lettre de motivation) par courriel à Bertrand Geay (bertrand.geay@upicardie.fr).

Offre d’emploi : Chargé-e d’études qualitatives / Enquêteur-trice GISCOP Vaucluse

Ci-dessous une offre d’emploi d’enquêteur/trice au Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Cancers d’Origine Professionnelle dans le Vaucluse (GISCOP 84), désormais disponible sur Calenda : https://calenda.org/809182.

Il s’agit de deux postes, très “ouverts”. Donc, si votre profil correspond, n’hésitez pas à candidater !

Bourse d’étude au Canada

2325 Rue de l’Université, Ville de Québec, QC G1V 0A6, Canada

Email: universitelavalcanada71@gmail.com

Par l’intermédiaire de la direction régionale des bourses étrangères canadienne, le secrétariat d’état à l’étude et à la recherche de l’Université Laval lance un appel à la candidature pour 500 bourses d’études canadiennes au titre de l’année académique 2020-2021. Ces bourses sont destinées aux ressortissant-es des pays de la catégorie A (pays industrialisés européens, et extra-européens) et ceux des pays de la catégorie B (pays en développement, du tiers monde et extra -européens) ; elles doivent leur permettre de poursuivre leurs études, de parfaire leurs connaissances pour les travaux de recherches dans les domaines auxquels l’Université Laval accorde une attention particulière.

SPÉCIFICITÉ DE LA BOURSE:

– L’Université Laval entend faciliter l’immigration aux personnes désireuses de poursuivre leurs études et d’obtenir des diplômes d’état canadiens.

– Les candidat-es retenu-ss au terme de la sélection de candidatures seront inséré-es, outre leurs études, dans les secteurs sensibles de la vie économique et sociale du Canada : santé, droit, diplomatie, communication, finance, énergie, industrie, transport, agriculture… Cette option de l’Université Laval vise à donner une aptitude professionnelle aux boursier-es pour pouvoir travailler s’ils le désirent au Canada à la fin de leur formation.

DURÉE DE LA BOURSE : Les bourses couvrent la période d’un cycle de formation ou 6 semestres, voire plus.

FRAIS DE VOYAGE : Les billets d’avion aller-retour (Provenance – Canada/ Québec), sont pris en charge par la direction régionale des bourses étrangères canadienne.

Conditions préalables à la candidature : en règle générale, les candidat-es aux bourses étrangères canadiennes doivent :

– Avoir au maximum 18 ans à 55 ans ;

– Comprendre et parler correctement l’une des langues d’enseignement au Canada (Anglais, Français, Espagnol, Allemand, Italien) ;

– Avoir un diplôme équivalent au brevet d’étude de premier cycle d’enseignement, au baccalauréat ou au brevet d’aptitude professionnelle des pays de l’Union européenne.

PROCÉDURE DE SÉLECTION :

– Veuillez faire votre demande de bourse en voyant par email  votre nom, prénom, pays, ville , adresse, niveau d’étude et numéro de téléphone  en réclamant le formulaire d’inscription à remplir  ; à envoyer à l’adresse email de notre secrétariat : universitelavalcanada71@gmail.com

NB : Vous pouvez partager ce message avec  vos amis étudiants ou étudiantes qui ont des difficultés pour poursuivre leurs études à cause des moyens financier. Bonne Chance.

2325 Rue de l’Université, Ville de Québec, QC G1V 0A6, Canada
Email: universitelavalcanada71@gmail.com

1. Portrait synthétique des répondants à l’enquête sur le confinement

Envoyé en premier lieu à l’ensemble des étudiants du département de Sciences sociales à partir du 8 avril, le lien vers l’enquête en ligne est resté actif un mois, avec une relance à mi-parcours. Il a été transmis aux mêmes périodes, par l’intermédiaire de collègues, aux étudiants des autres départements de philosophie, sciences de l’éducation et psychologie composant l’UFR SHSP, et plus marginalement aux étudiants d’autres UFR (lettres, arts, droit, sciences, notamment). À la date de clôture de la phase de collecte, on dénombrait 671 répondants. L’échantillon est substantiel mais ne saurait être tenu pour représentatif : compte tenu des choix et modes de passation, certaines composantes sont fortement surreprésentées par rapport à la composition des étudiants de l’UPJV, comme les sciences sociales [1] (27%), la psychologie (31%) et les sciences de l’éducation (12%) (graphique 1). Ce biais d’échantillonnage est lié tout d’abord aux choix et modes de diffusion : listes officielles constituées sur moodle et relances directes par les enseignants pour la mention sciences sociales (tous niveaux d’études confondus) et pour la mention sciences de l’éducation en L1 dans laquelle les enseignants sociologues, ethnologues ou démographes interviennent (enseignements de portail L1), alors que seuls certains enseignants ont été sollicités et ont collaboré à l’enquête dans d’autres composantes, sur la base de réseaux d’interconnaissance entre enseignants. Ce choix a été délibéré, pour faciliter la passation et ne relève en aucun cas d’une logique de mise à l’écart de certaines disciplines ou organisations de l’UPJV.  Il se peut également que le lien ait été diffusé par les étudiants eux-mêmes, via leurs réseaux sociaux.

Graphique 1. Composante ou UFR d’inscription des répondants

L’inégale familiarité des étudiants vis-à-vis des enquêtes par questionnaire peut également expliquer ces différences d’effectifs de répondants : par exemple, les étudiants de sciences sociales (ou de psychologie) sont très familiers de ce format et ont pu y trouver un intérêt pédagogique plus évident que ceux d’autres départements.

En revanche, aucune explication simple, complétant celle de la féminisation des filières en sciences humaines (environ 70% à l’échelle nationale[2]), ne permet d’interpréter, à ce stade de l’analyse, l’énorme surreprésentation des femmes : elles représentent 82% de l’échantillon.

Autre biais caractéristique de ce type d’enquête réalisée par des enseignants en direction des étudiants, pour laquelle la participation est fondée sur la base du volontariat : il est plus que probable que ceux qui ont répondu sont ceux qui sont le plus en prise avec l’institution ; ceux qui ont pu et su maintenir leur implication dans les études. L’enquête laisse donc dans l’ombre les étudiants les plus désaffiliés.

En termes de niveau d’inscription (graphique 2), les étudiants de licence – presque tous en formation initiale – représentent 78 % de l’échantillon, les licence 1 constituant à eux seuls un tiers des répondants.

Graphique 2. Niveau d’inscription des répondants

Certes, ce premier cycle de formation présente les effectifs les plus importants. Néanmoins, que les étudiants de licence aient répondu si nombreux est une satisfaction, puisqu’ils sont souvent considérés comme ayant le lien le plus fragile à l’institution universitaire. A défaut d’être représentative des étudiants de l’UPJV dans leur ensemble, la population étudiée est suffisamment variée pour permettre de saisir nombre d’enjeux relatifs au confinement et à l’enseignement à distance. Le constat général, détaillé dans cette synthèse, est le fort contraste entre les situations moyennes ou très fréquentes et celles de marges, numériquement plus ou moins importantes, qu’il ne faut pas exclure de l’analyse. A titre d’illustration : si l’essentiel des étudiants de l’UPJV est globalement bien équipé d’un point de vue informatique et a un accès convenable voire bon à internet, quelques-uns travaillent exclusivement sur leur téléphone portable et n’ont qu’un accès intermittent à internet. Nous y reviendrons.

Les variables sur les origines sociales (profession du père et de la mère) sont imparfaitement renseignées : l’information sur la profession du père est manquante pour un quart des cas, cette proportion étant de 17% pour la profession de la mère.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, brossons un très schématique portrait de la population des étudiants ayant répondu au questionnaire : retenons que ces étudiants sont pour l’essentiel des étudiantes. L’étudiante médiane a 20 ans. Elle a un frère ou une sœur. Un quart en a deux ou plus, le maximum s’établissant à 12. Cette étudiante est boursière dans un peu moins de deux cas sur 3 (408 étudiants, soit 61% des répondants ont une bourse sur critères sociaux).

Le recrutement social des répondants est plus populaire que celui de l’ensemble des universités françaises. La proportion de pères membres des classes moyennes et supérieures (26% de cadres et 18,9% de professions intermédiaires) est inférieure à la moyenne nationale (respt. 34,1% et 14,4%[3]). À l’inverse, on constate une sur-représentation des enfants issus de catégories populaires : 12% ont un père employé et 31% un père ouvrier, contre 15,6 % et 11,7% pour l’ensemble des étudiants inscrits dans une université française (tableau 1).

            Tableau 1. Origines sociales des étudiants de l’UPJV (en % des PCS déclarée[4])

 Professions et catégories socialesPCS du pèrePCS de la mère
Agriculteur exploitant2,40%0,40%
Artisan commerçant, chef d’entreprise9,50%4,40%
Cadre et professions intellectuelles supérieures26%13,70%
Profession intermédiaire18,90%18,60%
Employé12%43,30%
Ouvrier31%9,50%
Inactif (au foyer, invalidité etc.)0,20%10,10%
Total100100

L’origine sociale des répondants varie cependant selon qu’on la mesure par la profession du père ou de la mère. Les mères des enquêtés sont plus souvent inactives (au sens de l’Insee) et exercent des métiers peu qualifiés : 52,8% sont employées ou ouvrières.

L’importante proportion de boursiers laisse par ailleurs supposer une surreprésentation des étudiants d’origine populaire parmi ceux qui n’ont pas renseigné la profession des parents, renforçant le constat d’une forte ouverture de l’UPJV aux étudiants issus des catégories sociales les moins bien dotées économiquement.

Enfin, 23 % travaillent à côté de leurs études. Plus de la moitié de ces étudiants salariés n’a pas pu assurer son emploi pendant le confinement mais certains ont fait davantage d’heures que d’habitude. Nous y revenons en détail dans la dernière partie de cette synthèse.


[1] On remarquera par ailleurs que les échelles administratives retenues pour opérer les regroupements dans le graphique 1, sont variables et vont de la composante à l’UFR. Une remarque sur le croisement avec certaines variables, comme la composante d’inscription : il n’est pas possible eu égard à la composition et aux effectifs de la population d’étude. Ce n’était d’ailleurs pas souhaité par les concepteurs de l’enquête, qui ne participent en aucun cas à un audit sur les performances différentielles des différents UFR en matière de continuité pédagogique.

[2] https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/T173/la_parite_dans_l_enseignement_superieur/

[3] Source : ministère de l’Éducation nationale – Données 2017-2018 – © Observatoire des inégalités. https://www.inegalites.fr/Les-milieux-populaires-largement-sous-representes-dans-l-enseignement-superieur?id_theme=17

[4] Point d’importance : les retraités ont été inclus dans les calculs sur la base de la profession qu’ils exerçaient avant leur départ en retraite.

Lien vers l’enquête complète: http://amiens-sociologie.fr/index.php/enquete-sur-le-confinement-des-etudiants-de-lupjv/

L2 S2 Terrains anthropologiques contemporains

Bonjour,

J’espère que vous vous portez tou.te.s bien.

Je vous écris pour que nous puissions mettre en place, selon les termes de Mathilde : ‘un confinement studieux et productif !’.

A défaut de nous voir au moins pour les deux semaines à venir, nous allons continuer à travailler à distance. Vous trouverez ici, les diapos du contenu de la suite du cours. Au fur et à mesure, je compléterai le contenu des séances manquantes.

Prenez soin de vous et de vos proches, et surtout respectez le confinement.

Bien cordialement, Nehara Feldman

Programme du 4 mars UFR arts

Matinée

Réunion de préparation des projets collectifs de la journée fac morte/fac à l’arrêt du 5 de 9h00- 10h00. Ouverte aux enseignants, étudiants et BIATSS de l’ufr et des autres UFR. Salle 304 ou 305

Ateliers pratiques de 8h à 13h

– Atelier communication: logo, affiche, tract, films militants. Salle informatique (second étage) de 8h-12h

De 10h à 13h :

– Atelier Objets, bannières et pancartes de luttes : fabrication de cercueils, monuments funéraires et couronnes mortuaire. Salle 110-109-111

– Atelier Voix, vêtements, et maquillage de luttes : réflexion autour de la constitution d’un chœur de pleureuses ou deuillants. Salle parquet (rez de chaussée)

– Atelier Affichage (plus ou moins sauvage). Salle 110-109-111

Conférences et propositions de contenus alternatifs de 11h à 14h

Peinture & métal: amours extrêmes de 11h à 12h30. Amphi Nicholas Zmelty.


Quels sont les liens entre le peintre symboliste belge Jean Delville et le groupe de death metal américain Morbid Angel ? Quels rapprochements peut-on faire entre l’œuvre de Gustave Doré et l’univers d’Emperor, véritable légende du black metal scandinave ? Cette conférence propose de porter un regard sur la manière dont certaines formations métal ont utilisé les oeuvres de grandes figures de l’histoire de l’art dans la construction de leur propre identité visuelle et culturelle.

Quand les lumières du moyen Age éclairent le monde contemporain de 13h à 14h. Amphi Arnaud Timbert


Au Moyen Âge, les lumières sont des connaissances. L’objectif de cette communication consistera à égrener ces lumières qui, depuis cette époque lointaine, éclairent notre présent en lui donnant du sens. Nous évoquerons ainsi tour à tour la question sociale du travail (comme labor) manuel et intellectuel à travers le trivium et le quadrivium ; nous traiterons la question de la matière incarnée à travers l’exemple, très politique, de la restitution de Notre-Dame de Paris ; nous aborderons l’histoire du jaune (étoile/gilet) et de l’exclusion ; enfin, à travers l’exemple du médiévalisme populaire nous tenterons de comprendre le repli identitaire de nos sociétés.

Projection de film slogans et tours des luttes européennes (Allemagne, UK, Italie…

https://academia.hypotheses.org/lheure-est-greve/dissent-in-european-higher-education)

Après-midi

Pause repas de 13h à 14h

Répétition de la Flash Mob « Marcia Baila” à 13h

https://flashmobesr-drive.mycozy.cloud/public?sharecode=XHcr6MsXBycg#/files/78f9f8e89f115103dc53498762ceb471

Atelier pratique de 14h à 19h

– Atelier communication militante: logo, affiche, tract et films militants. salle informatique (deuxième étage)

– Proposition d’AG d’UFR de 14h à 15h

– Suivi des projets pour la manifestation du lendemain de 14h à 17h. Salle 109.

Concerts sur proposition des étudiant.es mobilisé.es de 16h à 19h30. Amphi au rez-de-chaussée)

– Le Sacre (pop)

– Mercure Express (rock)

– Chat et ses ombres (rap alternatif)

– L’arène humaine (rock)

Atelier cuisine de 20h à 22H

Soirée projection de films et discussions (films à définir) de 20h à 24h

« Veillée mortuaire » de 24h à 7h. Lectures de textes et d’extraits de romans de lutte