Offre de stage Master Sciences sociales DLC : 16/12/2022

Stage de recherche (3 mois à temps plein/temps partiel sur une plus longue période possible) ouvert à un.e étudiant.e en sciences sociales (niveau Master), rattaché au Centre de recherche sur l’habitat – UMR 7218 Lavue (Paris). Prise de fonction entre janvier et mars 2023. Date limite de candidature : 16/12/22.

Inspiré de son équivalent espagnol et créé en France par la loi du 28 décembre 2019, le bracelet  anti-rapprochement (BAR) est un dispositif de surveillance spécifiquement utilisé dans le cas de  violences conjugales et destiné à prévenir la réitération de ces violences par le conjoint ou ex conjoint violent. L’étude se focalisera sur la mise en œuvre du BAR en Espagne, depuis son lancement jusqu’à aujourd’hui. La recherche coordonnée par Lucie Bony (CR CNRS, Lavue) et Franck Ollivon (AGPR, ENS Paris),  avec Ariane Amado (CR CNRS, CHJ) et Joséphine Bastard (IR MC, Lavue), croise plusieurs disciplines  (sociologie, géographie et droit) et vise à évaluer la réception et la mise en œuvre concrète de ce  nouvel outil qu’est le BAR dans plusieurs juridictions françaises. La recherche repose sur la conduite  d’entretiens auprès de divers acteurs (magistrats, services pénitentiaires d’insertion et de  probation, forces de l’ordre, avocats, greffiers, association d’aide aux victimes, porteurs et  porteuses de bracelet, agents de télésurveillance et téléprotection, etc.). Le ou la stagiaire sera invité.e à mener des entretiens auprès d’acteurs clés de cette histoire espagnole du BAR et à réaliser une revue de la littérature existant sur le sujet (notamment études et évaluations du dispositif).


Dossier à envoyer : CV et lettre de motivation. Les dossiers sont à envoyer à Lucie Bony (lucie.bony@cnrs.fr) et Franck Ollivon (franck.ollivon@ens.psl.eu).

Offre de stage GIS Moyen-Orient et mondes musulmans & Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman

Le GIS Moyen-Orient et mondes musulmans et l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman, recrutent un/une stagiaire pour une durée de six mois, trois jours par semaine (deux jours au GIS MOMM et un jour à l’IISMM), du 2 janvier 2023 au 30 juin 2023.

Renseignements :

Doria Le Fur

Chargée du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans

M. doria.le-fur@cnrs.fr

T. +33 1 88 12 00 57

CNRS | Campus Condorcet

5 cours des Humanités

93322 Aubervilliers

Fiche de poste ci-dessous :

Offre de CDD 1 an – Assistant-e d’études sociales et territoriales H/F – L3 ou M1

Assistant d’études sociales et territoriales H/F
CDD 1 an ; Poste à pourvoir immédiatement
Blois ; Loir-et-Cher ; Val de Loire


L’Observatoire de l’économie et des territoires recherche un(e) assistant(e) d’études socio-économiques pour renforcer son pôle Etudes. Cette structure associative regroupant des collectivités locales et la plupart des acteurs institutionnels locaux est spécialisée dans l’observation et la connaissance des territoires dans tous les domaines de l’action publique.
MISSIONS

Au sein d’une équipe à taille humaine, en étroite collaboration avec la responsable des études sociales, vous aurez pour missions principales de :
– contribuer à la recherche, à la collecte et à la structuration des informations,
– traiter les données et réaliser leur exploitation statistique et cartographique (y compris l’exploitation d’enquêtes),
– contribuer à l’actualisation de publications récurrentes (tableaux de bord),
– participer aux analyses territoriales.
DETAILS DU POSTE
CDD de 12 mois ; Temps plein ; Salaire à définir
COMPETENCES
Niveau d’études : Bac + 3 / M1
Une première expérience ou des stages significatifs sur une fonction similaire seraient un plus.
Compétences techniques :
– bonne pratique des statistiques,
– compétences dans l’analyse de données sociales ou socio-démographiques
– maîtrise des outils bureautiques ; la connaissance des logiciels cartographiques de type Map Info et du logiciel Access serait un plus
– capacités de synthèse et d’analyse, qualités rédactionnelles.
Compétences comportementales :
– aisance relationnelle,
– curiosité, rigueur et réactivité,
– sens du travail collaboratif.
Pour candidater
Observatoire de l’économie et des territoires
a.merillon@observatoire41.com ; 06 83 58 10 23

a.merillon@observatoire41.com

Offre de stage Consultant-e en recrutement – L3 à M2

LMJ Recrutement est un cabinet de recrutement situé à Saint-Herblain dans les Pays de la Loire, dont le but est de favoriser un matching entre une entreprise et un candidat en se basant sur des critères liés au poste et au profil.
Nous recherchons actuellement un(e) Assistant(e) recrutement (en stage), pour une période de 2 à 6 mois.

Le poste
Vous êtes passionné(e) par les métiers RH et en particulier par le recrutement ? Vous avez envie de rejoindre une aventure humaine qui vous permettra de vous former chaque jour au métier de consultant en recrutement ? Rejoignez notre cabinet !
Après une formation, vos principales missions seront les suivantes :
– Présélection téléphonique.
– Gestion des réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook, Instagram…
– Publication des annonces sur nos jobboards.
– Coacher vos candidats avant chacun de leurs entretiens et les suivre durant tout le processus de recrutement.
– Suivre et assurer l’intégration de vos candidats pendant leur période d’essai.

Profil recherché
Vous êtes en pleine formation pour obtenir un bac+3 ou bac+5 ?
Vous maîtrisez les outils informatiques ?
Vous êtes doté d’un excellent relationnel et d’un goût prononcé pour le challenge ?
Vous avez de bonnes capacités de communication que ce soit à l’oral comme à l’écrit ?
Alors n’attendez plus pour rejoindre notre équipe !

Notre entreprise est situé au pied du tram Sillon de Bretagne !

contact@lmjrecrutement.com

Offre de stage M1/M2 SHS/Sociologie CHARGé-e DE PROJET INTéGRATION DES RéFUGIé-eS – Guingamp

Le Dispositif Apprentissage et Orientation (DAO !).
Ce dispositif est porté par CCAS de Guingamp. Son lieu d’activité principal est le Centre Social qui est géré par le CCAS. Ce projet s’articule autour de la coordination d’ateliers sociolinguistiques animés par une équipe de 14
bénévoles animent 7 ateliers à la semaine en binôme. Chaque nouveau bénévole est intégré dans un groupe existant pour s’acclimater. Dès qu’un nouveau binôme est opérationnel, nous ouvrons un créneau de plus.
Ce projet a pour objectif d’œuvrer à une meilleure inclusion des publics étrangers dans la collectivité qui les accueille.
A ce titre, des actions complémentaires aux ateliers de français sont mises en place. Nous coordonnons une équipe pluridisciplinaire de soutien qui réunit des partenaires divers pour éviter des ruptures de parcours d’insertion. Nous assurons aussi un service d’interprétariat pour que notre public puisse avancer plus sereinement dans ses démarches. Aussi, de part le rôle de coordination des acteurs porté par le centre social, nous orientons les apprenants vers des services répondants à leurs demandes. Enfin, des actions ponctuelles collectives sont mises en place lorsque des bénévoles ou des apprenants nous soumettent un projet.
Aujourd’hui le projet évolue. Le CCAS, en concertation avec les services de l’Etat souhaite donner un nouvel élan à ses actions en faveurs des réfugiés, bénéficiaires de la protection internationale et primo-arrivants. Nous sommes dans une période de transition. Cette période nécessite un travail important. C’est une opportunité pour venir découvrir les spécificités de ce public, de connaître les centres sociaux, la dynamique de projet et le fonctionnement du travail en partenariat

Missions:

Sur la base de la feuille de route et du calendrier établis par le coordonnateur du dispositif et la directrice du CCAS :
DAO :
• Savoir préparer et animer un atelier sociolinguistique et mettre en pratique.
• Savoir élaborer et mettre en œuvre un atelier de français à objectif spécifique (FOS) au code de la route.
• Savoir traiter des demandes d’interprétariat.
• Participer, de concours avec l’équipe du Centre Social, à la mise en place de l’évènement « Guingamp centre du Monde ».
• Participer aux équipes pluridisciplinaires de soutien.
• Participer au réseau partenarial du dispositif DAO !
• S’affirmer dans une équipe en participant à la réflexion sur l’évolution du projet DAO.

Compétences:

Master 1 ou 2 en sciences du langage, didactique du français langue étrangère, médiation interculturelle, sciences humaines et sociales, sciences de l’éducation, sociologie.
– Capacités rédactionnelles.
– Capacité à travailler en autonomie et en transversalité.
– Force de propositions.
– Esprit de synthèse et d’analyse.
– Sens de l’organisation.
– Aisance relationnelle et esprit d’équipe.
– Maîtrise des outils bureautiques.
– Compétences pratique et / ou connaissance théorique dans l’enseignement du français langue étrangère.

py.corre@ville-guingamp.com

Offre d’emploi – Chargé-e de mission Animation Conseil Scientifique et partenariats de la CNSA – Master 2 – CDI Paris

Vous trouverez une offre d’emploi pouvant vous intéresser au sein de la Direction Scientifique de la CNSA. Il s’agit d’un poste de chargé-e de mission “Conseil scientifique de la CNSA et partenariats” en CDI.

Réf : DS/CMCSP/062022 Publié le 21/06/2022

Chargé de mission Conseil scientifique et partenariats F/H

CDI

Paris – Île-de-France – France

Présentation de l’entreprise

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), établissement public, gère depuis 2021 la nouvelle branche de la Sécurité sociale visant à soutenir l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.

En charge du pilotage de la gestion du risque, elle veille à l’équilibre financier de la branche dont le budget s’élève à plus de 32 milliards d’euros. Elle assure également l’animation des acteurs territoriaux, soutient la qualité de service, favorise le développement et la transformation de l’offre et l’accès aux droits afin de garantir la continuité des parcours. Elle joue un rôle clé dans l’information du public et contribue à la recherche dans le champ de l’autonomie. Pour mener à bien ses missions, la Caisse a élaboré un ambitieux schéma directeur des systèmes d’information.

Proximité, innovation et solidarité sont au cœur de ses valeurs. 

Basée en plein Paris, à 2 mn de la gare Montparnasse et disposant d’un accord de télétravail, la Caisse est un établissement à taille humaine. Elle propose une diversité de métiers autour de la conduite de projets, l’animation territoriale, l’expertise médico-sociale, le pilotage financier, la production de données et le déploiement de systèmes d’information… 

Pour continuer à améliorer la réponse aux besoins des personnes, à leurs aidants et aux professionnels et relever les défis de la nouvelle branche de Sécurité sociale, la CNSA se transforme et recrute ! Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre site internet (https://www.cnsa.fr/a-propos-de-la-cnsa). 

Description du poste

Caractérisé(e) par votre aisance rédactionnelle et relationnelle, familier(e) de l’écosystème de la recherche et fin(e) connaisseur(e) des politiques de l’autonomie et du secteur médico-social, vous organiserez les travaux et contribuerez à l’animation du Conseil scientifique de la CNSA, dont vous appuierez les missions d’avis et de prospective et assurerez le secrétariat général, au sein de la nouvelle direction de la prospective et des études (DPE). Vous participerez également à la mise en œuvre du programme de partenariats et d’études conduit par la DPE, notamment en matière de soutien et valorisation à des études ou des chaires intéressant les enjeux de l’autonomie.  

Le/la candidat(e) recruté(e) aura pour missions principales de : 

• Dès son intégration, mettre en œuvre le renouvellement du Conseil scientifique de la CNSA pour la période 2022-2026, en étant force de proposition et en assurant sa conduite opérationnelle en conformité avec les procédures de nomination et de déclarations d’intérêts existantes. Il/elle conduira également la formalisation et la mise à jour de son règlement intérieur.  

• Assurer le secrétariat général du Conseil scientifique, qu’il/elle appuiera dans ses missions d’avis et de prospective et dont il/elle organisera et animera les travaux sous l’autorité de la directrice de la DPE et selon les orientations des président(e) et vice-président(e) du Conseil scientifique. Il/elle aura vocation à organiser les séances régulières du Conseil scientifique, documenter ses travaux, organiser et animer des temps de travail collaboratif avec ses membres, rédiger ses projets d’avis et de recommandations, contribuer à la valorisation et la diffusion des travaux du Conseil scientifique, ainsi qu’assurer la relation du Conseil scientifique avec le Conseil de la CNSA, dans le respect de leurs prérogatives respectives.

• En collaboration avec la directrice de la DPE et les cheffes de projets en charge de l’innovation sociale et de la recherche, contribuer :

– à la mission de soutien au titre du budget d’intervention de la CNSA pour l’innovation et la recherche, notamment sur le périmètre des études et des chaires de recherche et d’enseignement : relation aux porteurs de projet, participation aux procédures de sélection, conventionnement (rédaction et mise en signature des conventions), suivi administratif et financier des subventions, suivi des projets et valorisation de leurs enseignements.

– à la mise en œuvre des marchés de prestations intellectuelles. 

– aux publications et aux évènements réalisés par la DPE.  

Profil recherché

De niveau Doctorat (éventuellement Bac +5) en sciences humaines et sociales (sociologie, science politique, etc.), sciences de gestion et théorie des organisations ou en santé publique, le/la candidat(e) possède au moins de 5 à 8 ans d’expérience (doctorat inclus), et revendique des réalisations professionnelles significatives. Connaisseur(e) des politiques de l’autonomie et de l’univers de la recherche, votre curiosité, votre appétence à traiter de problématiques variées, votre intérêt pour la pluridisciplinarité, vos talents rédactionnels et votre capacité à être force de proposition seront particulièrement appréciés.   

Compétences transversales :

– Analyser et diagnostiquer

– Etre force de proposition et organiser le progrès du domaine 

– Communiquer (à l’écrit et à l’oral)

– Etre apte à travailler dans un environnement pluridisciplinaire et avoir sens du travail collaboratif (en équipe et en réseau)

– Manager des projets

– Etre fiable

Compétences spécifiques :

–      Connaître le secteur médico-social et les enjeux des politiques de l’autonomie

– Connaitre les écosystèmes de la recherche et les méthodologies de recherche

Savoir-faire :

– Aptitude pour l’interprétation et la valorisation des résultats de la littérature (« recherche » et « grise »), excellentes capacités d’analyse

– Avoir des qualités rédactionnelles et de synthèse 

– Concevoir et animer des réunions de travail, conférences et séminaires

– Etablir une convention de partenariat ou un contrat de prestation intellectuelle

– Mettre en œuvre des procédures de gestion et de suivi de projets

– Maitriser les outils informatiques (Word, Excel, Powerpoint), les outils numériques de travail collaboratif (Zoom Sharepoint, etc.) et des applicatifs de gestion (GALIS, CRM, Bon à visa…)

A compétences égales, les candidatures des personnes en situation de handicap seront valorisées.

Poste à pourvoir immédiatement en CDI niveau 7 et plus selon expérience de la convention collective de l’Ucanss ou en détachement de la fonction publique d’Etat, territoriale ou hospitalière.

Autres informations

Lettre de motivation et CV sont à adresser à la Direction des ressources, sous la référence DS/CMCSP/062022, avant le 21/07/2022.

Pour toute information complémentaire sur ce poste la personne à contacter est Marine BOISSON-COHEN, Directrice scientifique, au : 01 53 91 28 63 / 06 63 69 10 79

Pour postuler :

https://cnsa.candidats.talents-in.com/job/1266402/charge-de-mission-conseil-scientifique-et-partenariats-fh

Recrutement : chargé-e de R&D – pour un consortium de Tiers lieux picards / Institut Godin ( Amiens)

Vous trouverez ci-dessous une offre d’emploi pour un poste de chargé-e de recherche et développement pour un consortium de Tiers lieux picards.

Cette offre nous a été transmise par l’INSTITUT GODIN (Amiens).

Un niveau doctorat est demandé, mais n’hésitez pas à postuler si vous êtes détenteur-rice d’un M2 Recherche ou d’un M2 CPIN avec mémoire achevé en rapport avec la thématique du poste !

Recrutement – Assistant·e de Recherche

Ci-dessous une offre de contrat d’Assistant(e) de Recherche pour une durée de cinq mois à partir de septembre, financé par le Labex Structuration des Mondes Sociaux de l’Université de Toulouse.

La multiplication des dispositifs de communication numériques transforme les sociabilités, les conditions de l’action collective et les formes des échanges économiques. Par exemple, les usagers des médias sociaux sont plus susceptibles de perdre d’anciens liens faibles et d’en créer de nouveaux (Vriens & van Ingen, 2018). Associé à une moindre fréquence des interactions avec les voisins, l’usage des dispositifs de sociabilité numérique comme les réseaux sociaux numériques (RSN), les blogs, la messagerie instantanée ou le partage de photos permettrait de réactiver plus souvent des relations distantes géographiquement (Hampton et al., 2011). Or, les effets des technologies de l’information et de la communication (TIC) sont peu étudiés dans le contexte spécifique des mondes agricoles, alors même que les sociabilités y sont en pleine mutation et que les RSN généralistes ou autres plateformes spécifiques s’y installent résolument. Adossé au projet RESAGRI (coordination Victor Potier), ce projet vise à comprendre dans quelle mesure les dispositifs de sociabilité numériques transforment les formes de faire-ensemble des agriculteurs. La question des sociabilités dans les mondes agricoles s’inscrit dans un cadre de recherche portant sur l’isolement relationnel croissant des agriculteurs et l’affaiblissement des cadres traditionnels de leur action collective.

Titre : Analyse des réseaux de sociabilité des agriculteurs et des agricultrices au regard des TIC.

Résumé : Ce projet vise à étudier l’effet du numérique sur les sociabilités des agriculteurs et notamment comment il transforme les structures sociales et territoriales qui leur préexistent. Dans des mondes agricoles en pleine diversification et face à une multiplication des dispositifs et des usages numérisés, des entretiens centrés sur les sociabilités des agriculteurs et leurs usages des dispositifs de sociabilité numérique permettront de saisir à la fois la spécificité des sociabilités numérisées, et leurs effets dans les contextes particuliers des mondes agricoles.  Le numérique constitue-t-il une épreuve pour les mondes agricoles ou offre-t-il au contraire un renouvellement des formes d’attachement social ? Les espaces en, ligne rendent-ils plus habitables des territoires hors-ligne qui se dépeuplent en exploitants agricoles ? Est-ce que les médias sociaux numériques renouvellent les formes de dialogues aux nouveaux habitants qui viennent progressivement diversifier les populations rurales ?

Les entretiens seront prolongés par des questionnaires reprenant le protocole de l’enquête RESTIC (Favre, Grossetti, 2021). Cette enquête utilise la méthode de l’analyse de réseaux égo-centrés et des générateurs de noms à partir de contextes spécifiques (famille, travail, voisinage, pratiques sportives ou associatives) pour identifier les caractéristiques des alters composant les réseaux personnels (niveau d’étude, lieu d’habitation, etc.), la fréquence et les modes de liens entretenus avec eux. Une focale particulière sur les usages du smartphone permettra par ailleurs de se situer à hauteur des usages quotidiens des dispositifs, tout en se prémunissant de biais générationnels grâce à la comparaison entre l’usage des médias sociaux et d’autres TIC antérieures (appel téléphonique, SMS, etc.).

Objectifs : Participer à une enquête sur les réseaux de sociabilités des agriculteurs et comprendre la place qu’y occupent les médias sociaux numériques. Identifier les variables explicatives des relations de sociabilité des exploitants agricoles.

Profil : Étudiant(e) en 2e année de master de sciences sociales intéressé(e) par l’étude des mondes agricoles. Compétences rédactionnelles requises. Le candidat devra aussi être titulaire du permis B pour réaliser les entretiens.

Encadrement : Victor Potier (INRAE AGIR, Labex SMS), Julien Brailly (INRAE AGIR, ENSAT).

Localisation : Institut National Polytechnique-École Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse, Avenue de l’Agrobiopole, 31326 Castanet-Tolosan.Période : 5 mois, de septembre 2022 à janvier 2023.

Rémunération : 1925 € / mois brut.

Procédure :  Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à soumettre leur dossier de candidature complet par courrier électronique à julien.brailly@toulouse-inp.fr ou victor.potier@inrae.fr avant le 1 juillet 2022. Le dossier de candidature doit inclure une lettre de motivation, un CV et un exemple de document écrit par le passé (publication, rapport, communication par exemple) attestant des compétences rédactionnelles. Les auditions des candidats auront lieu le 7 juillet 2022.

Renseignements :

Julien Brailly : julien.brailly@toulouse-inp.fr – 06 45 11 31 98

Victor Potier : victor.potier@inrae.fr – 06 40 93 37 79 

OFFRE DE STAGE AOMF – DEFENSEUR DES DROITS

Le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante créée en 2011 et inscrite dans la Constitution. Elle est chargée de défendre les droits et libertés individuelles dans le cadre des cinq domaines de compétences déterminés par la loi :

–        la défense des droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics,

–        la défense et la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant,

–        la lutte contre les discriminations directes et indirectes et la promotion de l’égalité,

–    le respect de la déontologie par les professionnels de la sécurité (police, gendarmerie, services privés de sécurité),

–        l’orientation et la protection des lanceurs d’alerte.

Présentation de la direction et du pôle : Le Défenseur des droits assure le Secrétariat général de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie. A ce titre il héberge le secrétariat permanent de l’AOMF qui comprend une chargée de mission et un.e stagiaire.

Le cabinet du Défenseur des droits assure le suivi de l’ensemble des processus de décision, de communication et de diffusion de l’Institution. Il supervise l’agenda et les déplacements de la défenseure des droits. Il prépare les interventions et les discours de la défenseure des droits ou de ses adjointes et adjoints. Il veille au respect des usages protocolaires.

Le Défenseur des droits se charge de la procédure de recrutement, mais la convention sera signée par l’Association et la gratification sera reversée par l’AOMF.

Votre mission

Durée du stage : 6 mois

Début du stage : 06/07/2022

Période du stage : 06/07/2022 au 31/12/2022

Lieu du stage : 3 place Fontenoy – 75007 Paris

Direction : Cabinet

Pôle : Secrétariat permanent de l’AOMF

Sous la responsabilité de la chargée de mission en charge du Secrétariat permanent de l’AOMF, le/la stagiaire participe à :

– la gestion et actualisation du site internet de l’AOMF ;

– gestion et création de visuels pour les réseaux sociaux ;

– la préparation et réalisation de la lettre d’information de l’association ;

– la réalisation d’outils de communication à l’attention des membres ;

– le suivi des comités droits de l’enfant et communication ;

– la veille juridique et politique sur l’actualité internationale des droits de l’Homme en Francophonie ;

– la rédaction de notes, articles et contributions en ce domaine ;

– au soutien à la programmation de l’association et au suivi de ses activités (soutien aux jeunes institutions, organisation des visites d’études, projets du comité droits de l’enfant dont production d’outils pédagogiques, suivi d’activités de sensibilisation…) ;

– suivis budgétaires ;

– au soutien à l’organisation d’évènements, des réunions statutaires, des formations ;

– à l’accueil des personnalités et délégations francophones reçues par l’institution ;

– au suivi des relations avec les institutions francophones homologues.

Le profil idéal

Profil souhaité

• Polyvalence ;

• Sens de l’organisation et autonomie ;

• Capacité de travail en équipe dans un contexte international ;

• Aptitudes rédactionnelles ;

• Esprit de synthèse ;

• Capacité à rendre compte ;

• Maitrise des outils bureautiques ;

• Maîtrise d’outils graphiques (Canva, Infogram, …)

• Connaissance de WordPress

• Connaissance des réseaux sociaux

Compétences requises

Niveau d’études : Bac+4 ou Bac+5 ;

• Formation : communication, droit international, droits de l’Homme, relations internationales, sciences politiques.

• Connaissances souhaitées des structures et circuits de la défense des droits de l’Homme et des relations internationales.

 Maîtrise de l’anglais

Merci de déposer votre candidature (CV et lettre de motivation) en ligne sur le site du Défenseur des droits : www.defenseurdesdroits.fr ,

rubrique « Nous rejoindre »

Nous vous rappelons que conformément au principe d’égalité d’accès à l’emploi public, ce stage est ouvert aux candidats reconnus travailleurs handicapés.

Pour postuler :

CHARGE(E) D’ETUDES STATISTIQUES /STATISTICIEN(NE) PEAD/LCD – Direction de la promotion de l’égalité et de l’accès aux droits du Défenseur des droits

Le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante créée en 2011 et inscrite dans la Constitution. Elle est chargée de défendre les droits et libertés individuelles dans le cadre des cinq domaines de compétences déterminés par la loi :

–        la défense des droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics,

–        la défense et la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant,

–        la lutte contre les discriminations directes et indirectes et la promotion de l’égalité,

–    le respect de la déontologie par les professionnels de la sécurité (police, gendarmerie, services privés de sécurité),

–        l’orientation et la protection des lanceurs d’alerte.

La Direction de la promotion de l’égalité et de l’accès aux droits est organisée en deux pôles : le pôle « Action territoriale, formation, accès des jeunes aux droits » et le pôle « Lutte contre les discriminations, accès aux droits et observation de la société ». Elle assume les missions de l’Institution en matière de promotion de l’égalité et d’ac cès aux droits. La promotion se construit en coordination avec l’ensemble de l’institution et en partenariat avec la société civile, les acteurs institutionnels et les professionnels concernés. Ses registres d’action sont ceux de la recherche, de l’enquête systémique pour identifier les sources de risques et les difficultés des acteurs. Elle est également chargée de la production d’outils et de savoir-faire, de la formation, de la mise en réseau des acteurs afin de favoriser un changement durable des mentalités et des pratiques, et des propositions de réformes.

Le pôle « Lutte contre les discriminations, Accès aux droits et observation de la société » contribue à la production des savoirs et anime les réflexions permettant d’assoir les actions de promotion de l’égalité et d’accès aux droits. En prenant appui sur les productions juridiques, les analyses de la société civile, les travaux des sciences humaines et sociales, il a pour vocation de permettre à l’institution d’éclairer les débats publics et de faire évoluer les situations relevant des discriminations et de l’accès aux droits. Il réalise des études, des recherches et des statistiques au sein de l’Observatoire du Défenseur des droits.

Votre mission

Placé(e) sous l’autorité du chef de pôle, vous êtes chargé(e) de :

˗ Évaluer la profondeur statistique des bases de données des réclamations reçues par l’institution (Agora et plateformes téléphoniques) ;

˗ Mettre en place, en collaboration avec les directions et services concernés (Direction du réseau et de l’accès aux droits, service informatique …), une organisation, des procédures et des solutions visant à leur consolidation et à leur articulation ;

˗ Réaliser le traitement, l’analyse des données (indicateurs) et valoriser les résultats ;

˗ Assurer le contrôle de la qualité de la collecte des données et veiller à la qualité des analyses et résultats produits ;

˗ Contribuer à la définition des indicateurs et des outils de suivi et d’évaluation des réclamations et appels reçus ;

˗ Contribuer aux travaux de l’Observatoire du Défenseur des droits : o Exploiter les bases de données de l’institution ; o Piloter l’analyse statistique des enquêtes produites par l’institution ;

Assurer la mise à disposition des bases de données pour des utilisateurs externes (chercheurs…) des enquêtes de l’institution ;

Traiter et analyser toutes autres sources de données relatives au domaine d’intervention de l’institution.

Présenter les résultats des études et participer a leur valorisation sous des formes diverses

Participer à la mise en œuvre de la programmation des études et recherches de l’institution : suivi des appels à projets et de l’avancement des travaux, élaboration de protocoles d’études, d’outils d’enquêtes (questionnaires, grilles…) et à sa valorisation ; ˗ Rédiger des documents (notes d’analyse, documents de travail, articles, rapports d’étude) dans le cadre du programme de travail annuel.

Le profil idéal

Formation initiale : Diplôme de niveau master au minimum en statistique, sociologie, démographie, sciences politiques, économie.

˗ Maitrise des techniques de collecte et de traitement de l’information ;

˗ Maitrise des méthodes statistiques (tests, régressions, etc.) et des logiciels de traitement et d’analyse (de type Stata, R, etc.) ;

˗ Capacités d’analyse statistiques et d’interprétation des résultats ;

˗ Excellentes aptitudes rédactionnelles ;

˗ Sens de l’organisation ;

– Sens de la pédagogie ; ˗ Capacité de travail en équipe et en réseau ;

˗ Aptitudes à la conduite et gestion de projet ; Expérience professionnelle d’au moins 3 années dans une administration sociale ou économique, ou un centre d’études et de recherche.


Versant : Fonction publique d’Etat

Catégorie : A

Statut : Ouvert aux fonctionnaires et contractuels

Domaine fonctionnel : Etudes-Audit-Evaluation-Contrôle interne et prospective

Métier : Chargé(e) d’études et évaluation

Type d’emploi : Emploi permanent

Durée du contrat : Emploi de contractuel ouvert aux fonctionnaires des 3 fonctions publiques de catégorie A par voie de détachement sur contrat d’une durée de 2 ans renouvelable ou à toute autre personne susceptible d’être recrutée sur un contrat de droit public à durée déterminée (CDD), d’une durée de 3 ans.

Management : NON

Poste à pourvoir à compter du : 1er juillet 2022

Date limite de candidature : 24 juin 2022

Pour postuler :

CHARGE(E) D’ETUDES STATISTIQUES /STATISTICIEN(NE) PEAD/LCD | Defenseur des droits recrute ! (nous-recrutons.fr)