OFFRE DE STAGE AOMF – DEFENSEUR DES DROITS

Le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante créée en 2011 et inscrite dans la Constitution. Elle est chargée de défendre les droits et libertés individuelles dans le cadre des cinq domaines de compétences déterminés par la loi :

–        la défense des droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics,

–        la défense et la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant,

–        la lutte contre les discriminations directes et indirectes et la promotion de l’égalité,

–    le respect de la déontologie par les professionnels de la sécurité (police, gendarmerie, services privés de sécurité),

–        l’orientation et la protection des lanceurs d’alerte.

Présentation de la direction et du pôle : Le Défenseur des droits assure le Secrétariat général de l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie. A ce titre il héberge le secrétariat permanent de l’AOMF qui comprend une chargée de mission et un.e stagiaire.

Le cabinet du Défenseur des droits assure le suivi de l’ensemble des processus de décision, de communication et de diffusion de l’Institution. Il supervise l’agenda et les déplacements de la défenseure des droits. Il prépare les interventions et les discours de la défenseure des droits ou de ses adjointes et adjoints. Il veille au respect des usages protocolaires.

Le Défenseur des droits se charge de la procédure de recrutement, mais la convention sera signée par l’Association et la gratification sera reversée par l’AOMF.

Votre mission

Durée du stage : 6 mois

Début du stage : 06/07/2022

Période du stage : 06/07/2022 au 31/12/2022

Lieu du stage : 3 place Fontenoy – 75007 Paris

Direction : Cabinet

Pôle : Secrétariat permanent de l’AOMF

Sous la responsabilité de la chargée de mission en charge du Secrétariat permanent de l’AOMF, le/la stagiaire participe à :

– la gestion et actualisation du site internet de l’AOMF ;

– gestion et création de visuels pour les réseaux sociaux ;

– la préparation et réalisation de la lettre d’information de l’association ;

– la réalisation d’outils de communication à l’attention des membres ;

– le suivi des comités droits de l’enfant et communication ;

– la veille juridique et politique sur l’actualité internationale des droits de l’Homme en Francophonie ;

– la rédaction de notes, articles et contributions en ce domaine ;

– au soutien à la programmation de l’association et au suivi de ses activités (soutien aux jeunes institutions, organisation des visites d’études, projets du comité droits de l’enfant dont production d’outils pédagogiques, suivi d’activités de sensibilisation…) ;

– suivis budgétaires ;

– au soutien à l’organisation d’évènements, des réunions statutaires, des formations ;

– à l’accueil des personnalités et délégations francophones reçues par l’institution ;

– au suivi des relations avec les institutions francophones homologues.

Le profil idéal

Profil souhaité

• Polyvalence ;

• Sens de l’organisation et autonomie ;

• Capacité de travail en équipe dans un contexte international ;

• Aptitudes rédactionnelles ;

• Esprit de synthèse ;

• Capacité à rendre compte ;

• Maitrise des outils bureautiques ;

• Maîtrise d’outils graphiques (Canva, Infogram, …)

• Connaissance de WordPress

• Connaissance des réseaux sociaux

Compétences requises

Niveau d’études : Bac+4 ou Bac+5 ;

• Formation : communication, droit international, droits de l’Homme, relations internationales, sciences politiques.

• Connaissances souhaitées des structures et circuits de la défense des droits de l’Homme et des relations internationales.

 Maîtrise de l’anglais

Merci de déposer votre candidature (CV et lettre de motivation) en ligne sur le site du Défenseur des droits : www.defenseurdesdroits.fr ,

rubrique « Nous rejoindre »

Nous vous rappelons que conformément au principe d’égalité d’accès à l’emploi public, ce stage est ouvert aux candidats reconnus travailleurs handicapés.

Pour postuler :

CHARGE(E) D’ETUDES STATISTIQUES /STATISTICIEN(NE) PEAD/LCD – Direction de la promotion de l’égalité et de l’accès aux droits du Défenseur des droits

Le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante créée en 2011 et inscrite dans la Constitution. Elle est chargée de défendre les droits et libertés individuelles dans le cadre des cinq domaines de compétences déterminés par la loi :

–        la défense des droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics,

–        la défense et la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant,

–        la lutte contre les discriminations directes et indirectes et la promotion de l’égalité,

–    le respect de la déontologie par les professionnels de la sécurité (police, gendarmerie, services privés de sécurité),

–        l’orientation et la protection des lanceurs d’alerte.

La Direction de la promotion de l’égalité et de l’accès aux droits est organisée en deux pôles : le pôle « Action territoriale, formation, accès des jeunes aux droits » et le pôle « Lutte contre les discriminations, accès aux droits et observation de la société ». Elle assume les missions de l’Institution en matière de promotion de l’égalité et d’ac cès aux droits. La promotion se construit en coordination avec l’ensemble de l’institution et en partenariat avec la société civile, les acteurs institutionnels et les professionnels concernés. Ses registres d’action sont ceux de la recherche, de l’enquête systémique pour identifier les sources de risques et les difficultés des acteurs. Elle est également chargée de la production d’outils et de savoir-faire, de la formation, de la mise en réseau des acteurs afin de favoriser un changement durable des mentalités et des pratiques, et des propositions de réformes.

Le pôle « Lutte contre les discriminations, Accès aux droits et observation de la société » contribue à la production des savoirs et anime les réflexions permettant d’assoir les actions de promotion de l’égalité et d’accès aux droits. En prenant appui sur les productions juridiques, les analyses de la société civile, les travaux des sciences humaines et sociales, il a pour vocation de permettre à l’institution d’éclairer les débats publics et de faire évoluer les situations relevant des discriminations et de l’accès aux droits. Il réalise des études, des recherches et des statistiques au sein de l’Observatoire du Défenseur des droits.

Votre mission

Placé(e) sous l’autorité du chef de pôle, vous êtes chargé(e) de :

˗ Évaluer la profondeur statistique des bases de données des réclamations reçues par l’institution (Agora et plateformes téléphoniques) ;

˗ Mettre en place, en collaboration avec les directions et services concernés (Direction du réseau et de l’accès aux droits, service informatique …), une organisation, des procédures et des solutions visant à leur consolidation et à leur articulation ;

˗ Réaliser le traitement, l’analyse des données (indicateurs) et valoriser les résultats ;

˗ Assurer le contrôle de la qualité de la collecte des données et veiller à la qualité des analyses et résultats produits ;

˗ Contribuer à la définition des indicateurs et des outils de suivi et d’évaluation des réclamations et appels reçus ;

˗ Contribuer aux travaux de l’Observatoire du Défenseur des droits : o Exploiter les bases de données de l’institution ; o Piloter l’analyse statistique des enquêtes produites par l’institution ;

Assurer la mise à disposition des bases de données pour des utilisateurs externes (chercheurs…) des enquêtes de l’institution ;

Traiter et analyser toutes autres sources de données relatives au domaine d’intervention de l’institution.

Présenter les résultats des études et participer a leur valorisation sous des formes diverses

Participer à la mise en œuvre de la programmation des études et recherches de l’institution : suivi des appels à projets et de l’avancement des travaux, élaboration de protocoles d’études, d’outils d’enquêtes (questionnaires, grilles…) et à sa valorisation ; ˗ Rédiger des documents (notes d’analyse, documents de travail, articles, rapports d’étude) dans le cadre du programme de travail annuel.

Le profil idéal

Formation initiale : Diplôme de niveau master au minimum en statistique, sociologie, démographie, sciences politiques, économie.

˗ Maitrise des techniques de collecte et de traitement de l’information ;

˗ Maitrise des méthodes statistiques (tests, régressions, etc.) et des logiciels de traitement et d’analyse (de type Stata, R, etc.) ;

˗ Capacités d’analyse statistiques et d’interprétation des résultats ;

˗ Excellentes aptitudes rédactionnelles ;

˗ Sens de l’organisation ;

– Sens de la pédagogie ; ˗ Capacité de travail en équipe et en réseau ;

˗ Aptitudes à la conduite et gestion de projet ; Expérience professionnelle d’au moins 3 années dans une administration sociale ou économique, ou un centre d’études et de recherche.


Versant : Fonction publique d’Etat

Catégorie : A

Statut : Ouvert aux fonctionnaires et contractuels

Domaine fonctionnel : Etudes-Audit-Evaluation-Contrôle interne et prospective

Métier : Chargé(e) d’études et évaluation

Type d’emploi : Emploi permanent

Durée du contrat : Emploi de contractuel ouvert aux fonctionnaires des 3 fonctions publiques de catégorie A par voie de détachement sur contrat d’une durée de 2 ans renouvelable ou à toute autre personne susceptible d’être recrutée sur un contrat de droit public à durée déterminée (CDD), d’une durée de 3 ans.

Management : NON

Poste à pourvoir à compter du : 1er juillet 2022

Date limite de candidature : 24 juin 2022

Pour postuler :

CHARGE(E) D’ETUDES STATISTIQUES /STATISTICIEN(NE) PEAD/LCD | Defenseur des droits recrute ! (nous-recrutons.fr)

Chargé (e) de mission “droit de la non-discrimination” – Direction de la promotion de l’égalité et de l’accès aux droits du Défenseur des droits

Le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante créée en 2011 et inscrite dans la Constitution, chargée de défendre les droits et libertés individuelles dans le cadre de cinq domaines de compétences déterminés par la loi : – la défense des droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics, – la défense et la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant, – la lutte contre les discriminations directes et indirectes et la promotion de l’égalité, – le respect de la déontologie par les professionnels de la sécurité (police, gendarmerie, services privés de sécurité), – l’orientation et la protection des lanceurs d’alerte.

La Direction de la promotion de l’égalité et de l’accès aux droits est organisée en deux pôles: le pôle « Action territoriale, formation, accès des jeunes aux droits » et le pôle « Lutte contre les discriminations, accès aux droits et observation de la société ». Elle assume les missions de l’Institution en matière de promotion de l’égalité et d’accès aux droits. La promotion se construit en coordination avec l’ensemble de l’institution et en partenariat avec la société civile, les acteurs institutionnels et les professionnels concernés. Ses registres d’action sont ceux de la recherche, de l’enquête systémique pour identifier les sources de risques et les difficultés des acteurs. Elle est également chargée de la production d’outils et de savoir-faire, de la formation, de la mise en réseau des acteurs afin de favoriser un changement durable des mentalités et des pratiques, et des propositions de réformes.

 Le pôle « Lutte contre les discriminations, Accès aux droits et observation de la société » contribue à la production des savoirs et anime les réflexions permettant d’assoir les actions de promotion de l’égalité et d’accès aux droits. En prenant appui sur les productions juridiques, les analyses de la société civile, les travaux des sciences humaines et sociales, il a pour vocation de permettre à l’institution d’éclairer les débats publics et de faire évoluer les situations relevant des discriminations et de l’accès aux droits. Il réalise des études, des recherches et des statistiques au sein de l’Observatoire du Défenseur des droits.

Votre mission

Placé(e) sous l’autorité du chef de pôle, vous êtes chargé(e) de :

–       Contribuer à la définition des orientations et de la programmation annuelle du pôle

–       Assurer des fonctions de conseil et d’expertise juridique auprès des agents du pôle et de la direction, et contribuer, le cas échéant, aux projets qu’ils conduisent

–       Assurer une veille stratégique, notamment technique et juridique, nationale et internationale, sur les thématiques et les politiques publiques suivies par le pôle et réaliser des notes d’analyse relatives aux textes, politiques et pratiques identifiées

–       Piloter les projets, groupes de travail ou de réflexion (internes et externes) relatifs aux thématiques émergentes de la direction (sport, culture, vulnérabilité économique…) et en assurer le suivi

–       Proposer, concevoir, piloter ou participer à des actions et outils de sensibilisation et de mobilisation pour favoriser l’accès aux droits notamment auprès des partenaires de la plateforme antidiscriminations.fr

–       Proposer des réformes législatives ou réglementaires, contribuer ou piloter la rédaction d’avis sur les projets et propositions de loi

–       Rédiger des (ou assurer un appui à la réalisation de) notes juridiques ou de synthèse, rapports, éléments de langage, études, modules de formation, outils…

–       Organiser et participer à des évènements interdisciplinaires (droit et sciences sociales) de haut niveau, nationaux et internationaux (colloques, séminaires, formations)

–       Proposer des projets d’étude et de recherches, assurer leur suivi, en lien avec la responsable de l’Observatoire du Défenseur ainsi qu’à la valorisation des résultats

Le profil idéal

Titulaire d’unMaster 2 (sciences humaines, sociales, politiques, droits fondamentaux, libertés publiques, sciences juridiques).

Expérience professionnelle d’au moins 3 années dans un domaine pouvant se rattacher à l’un des champs d’intervention du Défenseur des droits.

Compétences et savoirs faire :

–         Expertise en droit de la non-discrimination, droits fondamentaux, droit de l’homme

–         Capacité à conduire des réflexions approfondies susceptibles d’éclairer les choix de politique publique dans une perspective de moyen terme

–         Connaissance des acteurs institutionnels, du secteur associatif, des centres-ressources et des réseaux professionnels ainsi que des milieux de la recherche, propres au champ d’intervention

–         Maîtrise de l’anglais

–         Maîtrise des outils bureautiques

–         Autonomie dans l’organisation du travail

–         Grandes qualités rédactionnelles et de synthèse

–         Capacité d’adaptation et de travail en équipe

–         Aptitude à la gestion des priorités

–         Capacité à suivre des orientations et à en rendre compte

–         Capacités relationnelles et aptitudes à communiquer

INFORMATION SUR LE POSTE

Versant : Fonction publique d’Etat

Statut : Ouvert aux fonctionnaires (détachement sur contrat) et contractuels

Durée du contrat : CDD 3 ans (contractuel) OU 2 ans (fonctionnaire), renouvelable Management : NON

REMUNERATION

Pour les fonctionnaires : selon la grille indiciaire du grade détenu

Pour les contractuels : entre 31K€ et 63K€ brut annuel, selon le diplôme et l’expérience professionnelle

Management : NON

Poste à pourvoir à compter du : 1er juillet 2022

Date limite de candidature : 24 juin 2022

Pour postuler :

Chargé (e) de mission “droit de la non-discrimination” | Defenseur des droits recrute ! (nous-recrutons.fr)

OFFRE DE STAGE Chef de Projet Edition La Revue de Démocratie (4 à 6 mois) – L3 / M1 / M2

Vous trouverez ci-dessous une offre de stage indemnisé de Chef de projet Edition, proposée par La Revue de Démocratie. D’une durée de 4 à 6 mois, à pourvoir dès que possible, elle est destinée à des étudiants de licence 3 ou de master 1 / 2.

Le volume horaire du stage, son lieu de réalisation et les conditions matérielles de son déroulement, son encadrement sont précisés dans la fiche de poste, ainsi que les frais pris en charge.

Les personnes intéressées trouveront plus de détails sur le stage dans la fiche ci-jointe et peuvent contacter M. Ludovic Bonneton (ludovicbonneton@gmail.com) pour plus d’informations.

Pour soumettre une candidature ou pour toute autre question, vous pouvez adresser un mail à contact@revue-democratie.org.

Offre de Stage – dans le cadre d’une exposition dédiée aux migrations asiatiques au Musée national de l’histoire de l’immigration (Paris) – Master Sciences sociales

OFFRE DE STAGE

Intitulé : Assistant.e de l’enquête-collecte organisée dans le cadre de l’exposition « Migrations Asiatiques » (titre provisoire) au Musée national de l’histoire de l’immigration

Présentation du projet d’exposition

Le Musée national de l’histoire de l’immigration (MNHI) prépare pour l’automne 2023 une exposition intitulée Migrations asiatiques (titre provisoire). L’exposition présentera plus de 150 ans d’histoire des migrations asiatiques en France. De 1860 à nos jours, l’exposition retracera les trajectoires collectives mais aussi individuelles de migrants en provenance de l’Asie de l’Est et du Sud-Est, au rythme des grands bouleversements du monde contemporain. Malgré les histoires très différentes des immigrations de l’Asie de l’Est et du Sud-Est en France, les regards extérieurs portés sur ces populations, quelle que soit leur origine nationale, sont souvent monolithiques et porteurs de stéréotypes relativement homogènes. À la croisée de l’histoire, des arts, de la géographie, de la sociologie et de l’anthropologie, l’exposition portera une attention toute particulière aux questions de la déconstruction des stéréotypes et du croisement des regards, de l’insider à l’outsider, de l’orientalisme à l’occidentalisme.

Le commissariat scientifique de l’exposition a été confié à Simeng Wang, chargée de recherche au CNRS, membre du CERMES3, coordinatrice du réseau de recherche pluridisciplinaire Migrations de l’Asie de l’Est et du Sud-Est en France (MAF) et fellow à l’Institut Convergence Migrations. Pour le MNHI, le commissariat est assuré par Émilie Gandon, conservatrice du patrimoine, responsable de la collection Histoire.  

Contexte du stage et objectifs

Dans le cadre de la préparation cette exposition, une enquête-collecte sera organisée auprès de la société civile et du monde associatif afin d’identifier et de recueillir des objets et témoignages qui viendront enrichir l’exposition.

Le.a stagiaire sera accueilli.e au sein du réseau MAF, rattaché.e au CERMES3 du CNRS et travaillera auprès de la commissaire scientifique de l’exposition, Simeng Wang, en étroite collaboration avec la commissaire interne du MNHI, Émilie Gandon.

Une convention de stage sera établie entre le CNRS et l’établissement d’enseignement supérieur du.de la stagiaire. Il/Elle devra remettre un rapport de stage à l’issue de celui-ci.

Missions

En appui aux commissaires, le.a stagiaire participera à la mise en œuvre de l’enquête-collecte et aura pour principales missions :

– Participation à la mise en forme et diffusion l’appel à la collecte

– Participation à l’identification du terrain et des potentiels interlocuteurs

– Prise de contact, relances éventuelles et premiers échanges avec les participants

– Suivi et participation à l’analyse des propositions reçues

– Description et classement des items sélectionnés

– Organisation des réunions de suivi

– Participation à la numérisation et à la valorisation en ligne de la collecte sur le site du réseau de recherche pluridisciplinaire Migrations de l’Asie de l’Est et du Sud-Est en France (MAF)

– Documentation et recherches ponctuelles

Profil Attendu – Formation et Compétences

·      Master en sciences sociales

·      Connaissance du domaine des études migratoires 

·      Bilingue anglais/français, compétence dans une des langues asiatiques appréciée

·      Maîtrise des outils bureautiques (Excel, Powerpoint, etc.) et informatiques

·      Capacités d’organisation

·      Goût pour le travail en équipe

Période – durée – quotité de travail

Stage de 5 mois à temps plein (35h par semaine), début dès que possible à partir du mois d’avril 2022

Gratification 

Tout.e étudiant.e en stage pendant plus de 2 mois consécutifs, s’il/elle a été présent.e au moins 44 jours au cours de cette période, perçoit une gratification calculée sur la base de 15% du plafond horaire de la sécurité sociale (3,90 € par heure).

Lieu de travail 

CERMES3 (Villejuif et Paris)

Modalité de candidature

Avant le 15 Avril 2022, envoyer un dossier de candidature composé d’un CV (2 pages maximum) et d’une lettre de motivation (1 page) à Simeng Wang, la tutrice du stage, au courriel suivant : simeng.wang@cnrs.fr

Simeng WANG

Chargée de recherche au CNRS
Ph.D in Sociology, Research fellow at The French National Centre for Scientific Research, Faculty member at the CERMES3
Personal page
Publications available onlineRéseau de recherche MAF (Migrations de l’Asie de l’Est et du Sud-Est en France)
Latest publications: MigraChiCovid research team, 2022. Documentary Between Two Worlds: The Chinese Diaspora in France in the Time of Covid-19

Wang Simeng, 2022. “WeChat, ethnic grouping and class belonging. The formation of citizen identity among Chinese living in Parisin W. Sun & H. Yu (Eds.), WeChat and the Chinese Diaspora : Digital Transnationalism in the Era of China’s Rise (p. 212‑233). Routledge.
WangSimeng, 2022. « S’émanciper au nom d’un pluralisme médical : à propos de pratiques de santé périnatale chez des femmes d’origine chinoise à Paris », Anthropologie & Santé [En ligne]
Wang Simeng, 2021. Chinese Migrants in Paris. The Narratives of Illusion and Suffering. Leiden, Brill.

Offre d’emploi contractuel “Chargé.e de valorisation de la recherche” – Université Evry-Paris Saclay – CDD 1 an – Master de Sociologie ou AES

Date limite de candidature : 30/04/2022

Description du poste :
Sous l’autorité fonctionnelle des directeurs-rices du Centre Pierre Naville et du LITEM et sous l’autorité hiérarchique de la RAF de l’UFR SHS, l’agent.e. conçoit, propose et réalise des opérations de valorisation dans le domaine de la Sociologie et de la Gestion/AES.

Activités principales :
– Assurer le secrétariat des laboratoires (convocation aux Conseils de laboratoires, rédaction des comptes rendus…).

– Assurer une veille informationnelle relative aux publications des appels d’offre par l’ANR, les ministères, les collectivités territoriales, les fondations, les entreprises, l’Union européenne, etc.

– Réaliser un accompagnement scientifique et administratif dans les réponses aux appels d’offres

– Gérer des contrats de recherche liés à ces appels d’offres

– Participer à l’organisation des manifestations locales (séminaires, journées scientifiques, …), nationales et internationales (colloques, symposium, workshops, etc.) : montage des budgets, organisation scientifique et matérielle, …

– Suivre des coopérations nationales (TEPP, PRES, GDR, réseaux divers…) et internationales (ISWL, contrat Marie Curie…)

– Participer/contribuer à la rédaction du contrat quinquennal pour le volet recherche des laboratoires. Suivre les évolutions diverses, etc.

– Soutenir les publications des laboratoires, gérer le site internet, la newsletter et sa politique de communication

– Assurer la valorisation des résultats scientifiques en direction des acteurs locaux (collectivités territoriales, CCI, tissu industriel, tissu associatif, etc.)

Activités associées :

– Informer de façon ciblée les doctorants sur le plan scientifique

– Participer à la détermination et à la mise en œuvre de la politique scientifique et budgétaire du laboratoire

– Suivre, gérer et coordonner les contrats de recherche et transmettre les informations à la Direction de l’UFR SHS

– Etablir les demandes de passation de commande pour les laboratoires

– Produire des bilans et rapports relatifs aux projets

– Contribuer à l’élaboration de documents d’information et de promotion de la recherche

Profil recherché

Compétences principales :

– Connaissances en sociologie et en gestion/AES

Compétences opérationnelles :

– Capacités organisationnelles identifiées

– Capacités à aider les chercheurs à traduire un appel d’offre en une problématique de recherche

– Dialoguer avec les porteurs de projet, répondre à leurs attentes

– Appliquer les règles de droit tant en matière contractuelle qu’en termes de protection de la propriété intellectuelle

– Maîtriser la gestion des procédures en matière de brevet

– Maîtriser l’utilisation des bases de données scientifiques et techniques

– Rédiger divers documents (bilan, rapport, synthèse, note, etc.)

– Capacités à accompagner les chercheurs dans la conduite de projet

– Anglais : Maîtrise écrite et parlée

Compétences comportementales :

Réactivité

Capacités d’adaptation et de communication.

Diplôme et formation :

Master requis

Environnement professionnel – lieu d’exercice :

Bureau situé au 4ème étage du bâtiment Facteur Cheval

Lien pour la fiche de poste et postuler directement sur le site de l’employeur :

https://place-emploi-public.gouv.fr/offre-emploi/chargee-de-la-valorisation-de-la-recherche–reference-2022-836945/

Offre de stage recherche M2 Sciences sociales – Amiens (UPJV)

Dans le cadre d’un projet de recherche autour de la rénovation thermique des bâtiments, l’IAE d’Amiens (UPJV) recrute un-e étudiant-e de Master 2 recherche en sciences sociales pour un stage de 4 mois minimum à partir de mars 2022.

Localisation : Pôle Universitaire Cathédrale, Université Picardie Jules Verne, 10 Placette Lafleur, 80000 Amiens – IAE d’Amiens / au CRIISEA. Possibilité de télétravail.

Profil recherché : Le ou la candidat(e) devra être motivé(e) par la recherche, curieux-se, rigoureux-se, avoir une capacité d’analyse, intéressé(e) par les questions liées à la transition énergétique. Elle ou il devra être inscrit-e en Master Recherche en Sciences Sociales (Sciences de Gestion, Économie, Sociologie). Une connaissance du logiciel R est un plus.

Candidature : Le dossier composé d’un C.V. et d’une lettre de motivation (éventuellement la présentation du sujet de mémoire de recherche) sont à adresser à sophie.balech@u-picardie.fr en mentionnant comme objet « Candidature pour le stage de recherche sur la rénovation thermique des bâtiments ».

Vous trouverez l’offre de stage ci-dessous en fichier attaché.

Offre de stage M1-M2 : “Informatisation des archives et
 représentations du métier d’archiviste“ (Caen)

Vous trouverez en pièce jointe une offre de stage de recherche destinée à des M1-M2 en Sciences Humaines et Sociales, sur l’informatisation des archives et les représentations du métier d’archiviste.

Le stage aura lieu de mi-avril à mi-juillet 2022 au Centre de Recherches Risques et Vulnérabilités (CERREV) de l’Université de Caen Normandie.

Poste manager de projets européens CNRS EHESS (CDD 12 mois basé à Aubervilliers avec déplacements internationaux) – Master 2

Le projet DHARMA (https://dharma.hypotheses.org/) ERC Synergy Grant, cherche un-e nouveau-lle manager.
Le poste est basé à Aubervilliers au CEIAS, UMR en gestion CNRS (avec l’EHESS).

Date Limite Candidature : mercredi 16 mars 2022

Voici le lien vers l’annonce pour postuler :
https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR8564-EMMFRA-007/Default.aspx

Référence : UMR8564-EMMFRA-007
Lieu de travail : AUBERVILLIERS
Date de publication : mercredi 23 février 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d’embauche prévue : 1 avril 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2100 € et 2250 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d’études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le CNRS recrute un(e) Manager de Projet Européen (MPE) à temps plein pour un contrat d’un an (renouvelable 2 fois) pour assurer la mise en œuvre et le suivi d’un projet de type “Synergy” du European Research Council (ERC) retenu dans le cadre du programme Horizon 2020 de l’Union Européenne.
Le projet DHARMA (The Domestication of “Hindu” Asceticism and the Religious Making of South and Southeast Asia, ERC-2018-SyG n° 809994) relève de l’histoire politique, économique et sociale de l’hindouisme. Il est co-porté par Emmanuel Francis, chargé de recherche au Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud (CEIAS, UMR 8564, unité mixte de recherche sous la tutelle conjointe du CNRS et de l’EHESS) dans le cadre d’un consortium impliquant trois autres partenaires (l’Université Humboldt de Berlin, l’École française d’Extrême-Orient et l’université de Naples « L’Orientale »). Le CNRS assure, en tant que « corresponding Host Institution » (cHI), l’interface avec l’agence exécutive de l’ERC (ERCEA), et Emmanuel Francis en assure la coordination en tant que « corresponding Principal Investigator » (cPI).
Le MPE jouera un rôle central dans le projet ERC DHARMA et sera membre à part entière de l’équipe du CEIAS (UMR 8564). Sous la direction du cPI, le MPE assiste ce dernier dans la coordination administrative et scientifique du projet, en lien avec les services administratifs de la Délégation Régionale Paris-Centre du CNRS et les services compétents de l’UMR 8564. Sa mission consiste à assurer l’animation du consortium, à en coordonner les échanges et à en faciliter la gestion quotidienne et le fonctionnement général conformément aux dispositions de la convention de subvention et de l’accord de consortium. Ses responsabilités impliquent par conséquent des tâches diverses liées à la gestion organisationnelle, administrative, financière et juridique, mais aussi à la mise en œuvre de l’information scientifique et technologique relative au projet. Elles comprennent enfin la rédaction de documents techniques et administratifs, portant également sur les activités scientifiques du projet, avec différents niveaux de diffusion.
Il est attendu du MPE qu’il s’exprime avec aisance en français et en anglais, oralement et par écrit.

Activités

• Coordination du projet

– Assister le coordinateur scientifique dans la supervision de la mise en œuvre du projet et le suivi du plan de travail dans le respect des échéances.
– Développer, mettre en place et mettre à jour les outils nécessaires à la gestion du projet (procédures, guides, modèles types de documents, espace de travail collaboratif, etc.).
– Servir d’intermédiaire entre la Commission européenne (European Research Council Executive Agency) et le consortium, pour ce qui est des aspects administratifs en collaboration avec les services compétents de la Délégation Régionale du CNRS.
– Préparer les réunions de consortium et en établir les comptes rendus.
– Faciliter et animer les échanges entre les partenaires du consortium.
– Organiser ou aider des partenaires non CNRS à l’organisation des rencontres qui auront lieu, en Asie ou en Europe, dans le cadre du projet.

Communication

-Mettre en œuvre des actions de communication interne (diffusion de l’information par voie de courriel, via l’espace de travail collaboratif, ou autrement) et externe (rédaction de communiqués de presse, de contenus pour la partie publique du site de valorisation internet et pour le carnet de recherches hypotheses.org, etc.).
– Sensibiliser les partenaires à la diffusion ouverte des publications et données issues du projet.
– Assurer le suivi des chercheurs impliqués dans le projet pour la création de leurs pages personnelles sur le site du projet ainsi que pour le dépôt de leurs publications et données dans les entrepôts désignés.

• Gestion administrative et financière


– Assister les partenaires et les chercheurs impliqués sur les aspects administratifs du projet.
– Contrôler l’application des règles et procédures administratives propres à Horizon 2020 applicables aux projets ERC-Synergy.
– Suivre les échéances contractuelles : coordonner la production des livrables et participer à la rédaction des rapports financiers et scientifiques (aide à la rédaction et la structuration des contenus, traduction, etc.).
– Suivre les dépenses en lien avec le Service Financier et Comptable (ventilation et transfert des fonds, mise à jour et suivi des budgets, bilans récapitulatifs financiers internes, information auprès des partenaires des règles financières et de leur évolution, etc.).
– Contribuer, en lien avec les personnels administratifs du laboratoire, à la préparation des rapports financiers coordonnés par les services compétents de la Délégation Régionale du CNRS.
– Coordonner la préparation, la consolidation et la remise des rapports financiers (Forms C) en lien avec le Service de Partenariat et de Valorisation, dans le respect des délais spécifiés par la Commission européenne.
– S’assurer que tout document de justification est correctement établi et conservé par chaque partenaire, en prévision d’éventuels audits.
– Gestion des time-sheets des chercheurs via le logiciel TEMPO.
– Préparation des ordres de mission des membres du projet et des états de frais.
– Engager les commandes et achats.

• Suivi juridique


– Veiller au respect des obligations décrites dans la convention de subvention et dans l’accord de consortium.
– Suivre et mettre à jour les documents contractuels (avenants) en lien avec le Service de Partenariat et de Valorisation de la délégation régionale du CNRS.

Compétences

– Connaissances/expérience en gestion de projets financés, en administration de la recherche (notamment les règles de fonctionnement d’un organisme public de recherche), en gestion financière.
– Connaissance du fonctionnement de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France et en Europe.
– Expérience dans la gestion de projets européens/internationaux.
– Connaissance des règles du programme Horizon 2020 et en particulier des règles applicables aux projets financés par l’ERC.
– Maîtrise des outils bureautiques (traitement de texte, tableurs, logiciel de présentation, etc.).
– Maîtrise indispensable du français et de l’anglais (écrit et oral).
– Capacité à travailler en équipe et dans un contexte multiculturel.
– Connaissance des règles de communication académique.
– Capacités de travail en autonomie, rigueur organisationnelle et réactivité.
– Capacité de synthèse et de vulgarisation des règles et procédures administratives européennes.
– Capacités rédactionnelles et de synthèse.
– Expérience en matière de communication (social media, web, oral, papier) et maîtrise des outils de communication (site web, blog, policy briefs, communiqués de presse, etc.).
– Connaissances de l’environnement institutionnel européen et du paysage national et européen de la recherche.
– Expérience en organisation d’événements appréciée.
– Background scientifique dans le domaine des sciences humaines et sociales (par ex. Archéologie, histoire ancienne, sciences religieuses, études asiatiques) permettant la maîtrise des contenus qui seront mis en œuvre apprécié.

Contexte de travail

L’EPM sera accueilli à temps plein au sein du Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud (CEIAS, UMR 8564), dont les bureaux sont hébergés à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Campus Condorcet, 2 cours des Humanités, 93322 Aubervilliers. Le CEIAS est le plus grand laboratoire français de recherche en sciences sociales sur le sous-continent indien. Dès sa création au milieu des années 1950, sous l’impulsion de Louis Dumont, son ambition a été de renouveler les études sud-asiatiques en conjuguant les approches des sciences humaines et sociales et les acquis et problématiques de l’indianisme. Les chercheurs et enseignants-chercheurs du CEIAS représentent aujourd’hui un large éventail de disciplines : anthropologie, démographie, géographie, histoire, littérature anciennes et modernes, linguistique, philosophie, sciences politiques, sciences religieuses et sociologie. Leurs travaux sont menés dans le cadre d’équipes interdisciplinaires qui rassemblent, autour de problématiques communes, les compétences et l’approche intellectuelle de spécialistes de formation différente.

Contraintes et risques

Ce poste implique en outre une assez importante mobilité en Europe et en Asie : plusieurs déplacements (de 1 à 2 semaines) sont à prévoir annuellement.