Offre de stage Licence ou Master Assistant-e d’études sur l’ancrage territorial Mission : Réalisation d’une étude sur le Domaine de Belval-Bois-des-Dames (08)

Une offre de stage pour celles et ceux qui s’intéressent aux relations homme-nature, avec des missions ponctuelles et une résidence de quelques semaines en milieu rural. Le lieu du stage sera Paris auprès de la Fondation François Sommer et/ou à Reims auprès du Laboratoire Habiter. Ce stage rentre dans le cadre du projet CNRS « Zone Atelier Argonne » (ZARG).

La date limite pour candidater est le vendredi 14 mai à 17h00, pour commencer le stage le mardi 1er juin.

Fiche de poste :

Contactez Jon Marco Church pour toute information.


Jon Marco CHURCH
Maître de conférences HDR
Directeur adjoint du projet CNRS « Zone Atelier Argonne » (ZARG)

Université de Reims Champagne-Ardenne
Campus Croix-Rouge – BM11-13
HABITER – BP 30 – 57 rue Pierre Taittinger – 51571 REIMS CEDEX Tél. : 03 26 91 37 45 – www.univ-reims.fr/habiter

Offre de stage M2 (4 mois) endettement des détenus – Champs-sur-Marne

Ci-dessous une offre de stage de 4 mois destiné à un ou une étudiant.e de M2. Le stage est hébergé par le LATTS à Champs-sur-marne.

—-

Offre de stage recherche pour étudiant.e. en Sociologie ou Science Politique

Les dettes des détenu.es et ancien.nes détenu.es

 – Etat des lieux

Le laboratoire LATTS-CNRS recherche un.e étudiant.e de master 2 en Sociologie ou Science Politique souhaitant réaliser un stage de recherche de 4 mois afin de conduire une étude sur les problèmes d’endettement des détenu.es et des ancien.nes détenu.es en France .

Contexte 

Dans le cadre de renforcement de liens de recherche entre Emmaüs France, l’association Crésus et le laboratoire LATTS, nous recherchons une ou un stagiaire intéressé.e par l’étude de l’endettement et du surendettement.

Missions

La ou le stagiaire aura pour mission de réaliser un rapport exploratoire comportant les éléments suivants :

1 – Réaliser une étude bibliographique pluridisciplinaire sur les dettes des détenu.es.

2 – Collecter des informations auprès d’associations de soutien aux détenu.es susceptibles d’apporter des connaissances sur la composition de l’endettement des détenu.es, et notamment sur la place prise par les dommages et intérêts, amendes correctionnelles, amendes douanières et frais de justice.

3- Collecter des informations sur la façon dont sont déterminés les montants des amendes, dommages et intérêts, etc. et les moyens mis en œuvre par l’État pour recouvrer les créances.

4 – Réaliser et analyser une série d’entretiens auprès d’acteurs associatifs et professionnels.

Conditions de recrutement & gratification

La proposition de stage s’adresse à une ou un étudiant.e inscrit.e en master 2. Il est nécessaire de lire l’anglais et de savoir utiliser Zotero.  

L’accueil du stagiaire est envisageable au sein du laboratoire LATTS à Champs-sur-Marne (RER A – Noisy-Champs) dans le respect des conditions sanitaires. Le télétravail partiel ou total est envisageable.

LATTS – Bâtiment Bienvenüe (Ecole des Ponts ParisTech)

14/20 Boulevard Newton – Plot C, 2e étage

Cité Descartes, Champs-sur-Marne

77447 Marne-la-Vallée

Le stage est à pourvoir à partir de juin 2021. Il est rémunéré à hauteur de la gratification légale. La prise en charge des frais de transports publics est effectuée à hauteur de 50% de l’abonnement.

Merci d’envoyer votre candidature (CV et une courte lettre de motivation) le plus rapidement possible et avant le 12 mai à :

Hélène Ducourant, helene.ducourant@ univ-eiffel.fr

-- 

Recrutement de 3 expert.e.s en matière d’égalité femmes-hommes

L’OIF lance 3 consultations pour le recrutement de 3 expert.e.s genre. 
Si votre profil convient, n’hésitez pas à postuler ! 

Vous trouverez  les liens des consultations vers le site de l’OIF ci-après. 

– Recrutement d’un.e expert.e pour la réalisation de supports de cours sensibles à l’EFH : https://www.francophonie.org/recrutement-dune-experte-pour-la-realisation-de-supports-de-cours-sensibles-legalite-femmes-hommes

– Recrutement d’un.e expert.e pour la production de recommandations en matière d’égalité femmes-hommes: https://www.francophonie.org/recrutement-dune-experte-pour-la-production-de-recommandations-en-matiere-degalite-femmes-hommes

– Recrutement d’un.e expert.e pour la collecte d’expressions sexistes et de normes positives : https://www.francophonie.org/recrutement-dune-experte-pour-la-collecte-dexpressions-sexistes-et-de-normes-positives-1683
Date limite de réception des candidatures le 18 mars 2021. 

Offre de stage de direction de l’APF France handicap

Les Services d’Education et de Soins Spécialisés à Domicile (SESSAD) de l’association APF France handicap accompagnent des enfants et jeunes en situation de handicap moteurs avec troubles associés.

Les sites d’Amiens et de Beauvais proposent des missions dans le cadre d’un stage de direction (niveau Master 2 de préférence).

Vous trouverez ci-joint l’intitulé de ces missions.

Claire Bourgeois
Adjointe de direction
SESSAD
03 44 48 21 60 – 06 82 62 12 35

172, avenue Marcel Dassault

60 000 Beauvais

2 CDD de 6 mois : chargé.e d’études/Plateforme des soutiens aux migrant.es

Deux offres d’emploi (CDD de 6 mois) de la Plateforme des soutiens aux migrant.es, dans le cadre de son projet de plaidoyer, sont susceptibles d’intéresser des étudiant-es de Master 2 Sciences sociales. 

  • Une ou un chargé.e d’étude pour coordonner, sur 6 mois, une enquête auprès des personnes exilées bloquées à la frontière franco-britannique.

Les candidatures sont à envoyer avant le 5 février 2021, à cette adresse : sensibilisation@psmigrants.org. Retrouvez l’offre d’emploi en format PDF ici :

  • Une ou un chargé.e de recherche pour réaliser, sur 6 mois, une analyse des politiques publiques menées à la frontière franco-britannique ces trente dernières années.

Les candidatures sont à envoyer avant le 5 février 2021 à cette adresse : sensibilisation@psmigrants.org.  Retrouvez l’offre d’emploi en PDF ici :

Toutes les informations complémentaires figurent dans les fichiers joints et sur le site web de l’association : https://www.psmigrants.org/site/

Offre d’emploi / Injep (CDD de 3 ans) Vulnérabilités, politiques sociales de jeunesse – Master 2 de préférence

Vous trouverez ci-dessous une annonce de recrutement à l’INJEP (CDD de 3 ans).

—-

Chargé(e) d’études et recherches Vulnérabilités, politiques sociales de jeunesse

+ infos ici
https://place-emploi-public.gouv.fr/offre-emploi/djepva-injep-mer—chargee-d-etudes-et-recherches-vulnerabilites-politiques-sociales-de-jeunesse-reference-2021-527968
contact : Joaquim Timoteo > joaquim.timoteo@jeunesse-sports.gouv.fr

DESCRIPTION DU POSTE (RESPONSABILITES,MISSIONS,ATTRIBUTIONS ET ACTIVITES):Activités principales : •Réalisation, coordination d’études et de recherche sur l’analyse des politiques sociales en direction des jeunes en France et à l’étranger (accès et non-recours aux droits, jeunes vulnérables, protection et aide sociale à l’enfance,…), relations entre politiques familiales et politiques de jeunesse•Traitement, analyse et valorisation de données qualitatives et d’enquêtes quantitatives en liaison avec des organismes d’études et de recherche français ou européens.•Rédaction d’analyses, de notes de synthèses, d’articles et de rapports de recherche en vue de leur publication dans les supports de l’INJEP ou revues extérieures•Contribution à des colloques, séminaires,conférences•Inscription dans les réseaux, français ou internationaux, d’animation des études et de la recherche dans les domaines concernés•Transfert des connaissances et des savoir-faire au sein de son environnement professionnel

Fiche de poste à télécharger ici (pour une candidature directement en ligne) :

Offre d’emploi : Post Doctorant-e au Curapp-ESS (1 an). Programme ANR Space-Covid

Programme ANR Space-Covid

Modélisation de la propagation spatiale du covid-19 avec prise en compte de l’environnement physique et social

Résumé du projet

De nombreux modèles mathématiques ont été proposés pour aider les gouvernements à gérer l’épidémie de Covid-19 : vitesse de propagation de la pandémie, mesure de l’efficacité des dispositifs mis en place etc. Les modèles épidémiologiques les plus courants, ceux notamment sur lequel repose sur le calcul du taux de reproduction initial du virus, R0 et prédisant la dynamique d’une épidémie, sont fondés sur une décomposition de la population en compartiments. On les désigne comme les modèles SIR, qui reposent sur une trois catégories : Susceptible-Infecté-Retiré (ne participent plus à la propagation du virus). Aucun ne prend en compte de manière explicite l’environnement physique, ou les facteurs sociaux (conditions de vie et de logement, intensité de la sociabilité, etc.) susceptibles d’influer sur l’épidémie.

Le projet Space-Covid, financé par le programme Résilience Hauts de France, en partenariat avec l’ANR, rassemble des mathématiciens, qui entendent développer une modélisation alternative des dynamiques, notamment spatiale, de l’épidémie, des praticiens hospitaliers et des sociologues. La proposition de modélisation portée par les mathématiciens et médecins du projet repose sur l’introduction d’une quatrième catégorie d’individus : « Susceptibles d’être infectés », « Exposés », « Infectés », « Retirés ». Constatant que dans ces modèles compartimentaux, la seule particularité d’un individu est la classe épidémiologique à laquelle il appartient, le projet entend par ailleurs inclure dans l’analyse les hétérogénéités physiques et sociales.

L’équipe de chercheurs en sciences humaines réunie dans Space-COVID est chargée quant à elle de fournir des indicateurs sociaux alimentant le modèle mais également et surtout d’analyser cette élaboration modélisée comme un processus social dont il s’agit d’interroger les soubassements. Ce projet se situe donc à la croisée de la sociologie de la quantification et de la sociologie des sciences et techniques.

Tâches auxquelles le-la post-doctorant-e pourrait participer, selon son profil

– Établissement d’une base documentaire et sélection des données pertinente pour réaliser une cartographie sociale de la diffusion du virus à partir de l’étude des expositions et des réactions socialement différenciées des individus en fonction de leur environnement et de leurs caractéristiques sociales : respect des distances physiques, usage plus ou moins systématique de masques, hygiène des mains, comportements dans l’espace public, sensibilité au discours médical, respect des règles de confinement, etc.

– Participer à la modélisation des réseaux de connexion des personnes, afin de saisir les ressorts sociaux de la dynamique de propagation du virus. On peut supposer que le risque de contagion et de transmission du virus à autrui varie selon le degré d’ouverture ou de fermeture des groupes sociaux, la taille des réseaux familiaux, amicaux et professionnels, et de leurs interconnexions entre eux etc..

– Étude des processus sociaux du travail de modélisation en tant qu’il constitue un travail de mise en commun d’équipes, de compétences, d’instruments, de connaissances, de catégories de classement des publics ; étude de la concurrence entre plusieurs approches de l’épidémiologie,

notamment, épidémiologie prédictive et épidémiologie de terrain, en partant de la manière dont leurs modèles sont construits, dont ils circulent, dont ils informent le politique.

Compétences attendues

La personne retenue devra être titulaire d’un doctorat en sociologie ou sciences politiques. Elle devra être à l’aise avec les méthodes d’enquête ethnographiques et avoir travaillé sur des objets en lien avec les tâches à réaliser, par exemple sur les sciences, les inégalités spatiales, les réseaux, la quantification, ou encore la modélisation.

Pour réaliser l’enquête ethnographique, la personne recrutée devra notamment travailler avec des mathématiciens et observer leur travail. Des compétences en analyse quantitative (par exemple : analyse réseaux, bibliométrie, analyse spatiale etc.) seraient appréciées, sans être obligatoires.

La personne retenue, devra faire preuve d’une grande autonomie dans le travail, disposer de bonnes compétences rédactionnelles, et maîtriser l’anglais.

Le travail attendu consistant largement dans des observations ethnographiques réalisées à Amiens et dans sa région, la personne retenue sera amenée à s’y installer, au moins temporairement.

Structure d’accueil

La personne recrutée sera accueillie au sein du Curapp-ESS (Centre Universitaire de Recherche sur l’Action Publique et le Politique, UMR 7319, CNRS-UPJV) situé à Amiens et travaillera en lien avec le LAMFA (Laboratoire Amiénois de Mathématiques Fondamentales et Appliquées, UMR 7352, CNRS-UPJV) et le laboratoire Agir (Agents Infectieux, Résistance et Chimiothérapie, UR 4294, UPJV).

Rémunération

2800 euros brut (2245 euros net) mensuels

Date de prise du poste et durée du contrat

La prise de poste interviendra le 1er mars 2021 pour une durée de 12 mois soit jusqu’au 28 février 2022.

Conditions de candidature

La personne recrutée doit avoir soutenu une thèse en sciences sociales (préférentiellement en sociologie) comportant des liens avec les tâches à réaliser.

Dossier de candidature

– CV de 5 pages maximum
– Rapport de soutenance de thèse
– Perspectives de participation aux différentes tâches – Lettre de motivation

Calendrier et contacts

– Date limite d’envoi du dossier de candidature : 18 janvier 2021
– Sélection des dossiers et entretiens : du 18 janvier au 25 janvier 2021

Envoi des dossiers et demandes d’information

Vincent Cardon : vincent.cardon@u-picardie.fr

Rémy Caveng : remy.caveng@u-picardie.fr

Offre de stage – Des résidus inertes à la « bauxaline » : la trajectoire des déchets issus de la production d’alumine – INRAE Nouvelle Aquitaine

Offre de stage de 6 mois au sein de INRAE Nouvelle Aquitaine (UR ETBX, Cestas), se destinant à des étudiant.e.s niveau M2 en économique / sociologie politique intéressé.e.s par l’analyse des controverses et des risques environnementaux liés à l’exploitation des ressources des sols / sous-sols.

Fiche de poste et dossier de candidature ci-dessous :