Deux conférences de la sociologue Christine Détrez à Amiens le 6 octobre 2022 !

1. SEMINAIRE DU CURAPP-ESS, jeudi 6 octobre, 10h30-13h, salle 313 – Pôle Cathédrale

Christine DETREZ, Professeure de Sociologie à l’ENS LSH de Lyon, viendra présenter son ouvrage de sociologie, co-écrit avec Karine Bastide, Nos mères — Huguette, Christiane et tant d’autres — Une histoire de l’émancipation féminine, La Découverte, 2020. Elle sera discutée par Annabelle ALLOUCH, Maîtresse de Conférences en Sociologie à l’UPJV, et Isabelle CHARPENTIER, Professeure de Sociologie à l’UPJV, toutes deux membres du CURAPP-ESS.

2. CONFÉRENCE-PROJECTIONDEBAT, jeudi 6 octobre, 18h-20h, amphi C001 – Citadelle

Comment devenir la fille de sa mère ? Heurs et malheurs d’une transmission

Avec

Christine DÉTREZ

Professeure de sociologie à l’ENS Lettres & Sciences Humaines de Lyon, écrivaine

avec la projection du documentaire de Lilia MERCKLE-DETREZ, cinéaste et photographe, Filatures.

La conférence sera animée par

Isabelle CHARPENTIER

Professeure de Sociologie (UPJV – Amiens) – Chercheure au CURAPP-ESS (CNRS) et au CSE (EHESS-CNRS)

Jeudi 6 octobre 2022, 18 h – 20 h – Amphi C001

UPJV – La Citadelle d’Amiens, Rue des Français Libres – 80080 AMIENS

(Entrée libre)

Avec le concours de l’UFR des Sciences Humaines et Sociales et Philosophie de l’UPJV, du CURAPP-ESS et de l’UPA 
  

 Après avoir mené pendant plusieurs années une enquête sociologique sur la trajectoire sociobiographique de sa mère biologique, décédée dans un accident de voiture en Tunisie alors qu’elle avait deux ans et dont nul n’avait plus jamais parlé, et sur les femmes de cette génération, Christine Détrez a publié, avec Karine Bastide, un ouvrage de sociologie (Nos mères — Huguette, Christiane et tant d’autres — Une histoire de l’émancipation féminine, La Découverte, 2020), puis un récit littéraire, Pour te ressembler (Denoël, 2021). Brisant le tabou familial, elle y revient sur les conséquences sur sa propre vie de femme et de mère de cette (en)quête sur cette mère inconnue.

« Maintenant que j’ai des photos d’elle, peut-être qu’à les regarder attentivement les traits de son visage s’inscriront à rebours dans ma mémoire. Peut-être qu’à force de la regarder elle reprendra vie, dans une boucle des synapses de mon cerveau. À défaut de me souvenir, arriverai-je, enfin, à l’imaginer ? » (Pour te ressembler). A propos de ce récit, Christine Détrez écrit : « Ce que j’avais interprété comme un abandon, je le vois désormais comme un héritage : comme elle, je décide de ce que je fais, de ma vie, de ma parole. »

Née en 1969, Christine DÉTREZ est professeure de sociologie à l’École normale Supérieure de Lyon, spécialiste de sociologie du genre et de sociologie de la culture. Elle est aussi l’autrice de plusieurs romans, dont Rien sur ma mère (Chèvrefeuille étoilé, 2008)et My bloody Valentine (Denoël, 2018).

Après des études à la CinéFabrique, École Nationale Supérieure de Cinéma, Lilia MERCKLÉ-DÉTREZ est devenue documentariste, photographe et cinéaste. En 2020, elle a réalisé un court-métrage documentaire, Filatures (18 minutes), mettant en images l’enquête de sa mère, Christine DÉTREZ, sur sa grand-mère Christiane. « De Douai à Sfax, mère et fille vont recomposer la trajectoire de Christiane, mais aussi des femmes de sa génération. Projet de mère en fille, contre le silence, contre l’oubli, qui dit, aussi, le pouvoir du cinéma ».

 Isabelle CHARPENTIER, sociologue et politiste, est spécialiste de sociologie de la littérature (Comment sont reçues les œuvres [sous la direction de], Creaphis, 2006), de la culture et du genre. Elle est professeure de sociologie à l’université de Picardie – Jules Verne, et membre du CURAPP-ESS. Après avoir travaillé sur les conditions de production et de réception de l’œuvre d’Annie Ernaux, elle a notamment publié un ouvrage sur la sociologie des écrivaines maghrébines traitant du corps et de la sexualité (Le Rouge aux joues – Virginité, interdits sexuels et rapports de genre au Maghreb, Presses Universitaires de Saint-Etienne, 2013).